C’est inédit, mais Nintendo l’a fait : ne présenter qu’un seul et unique jeu sur son stand à l’E3, le salon mondial du jeu vidéo. La firme a néanmoins présenté des informations sur Pokémon Lune et Pokémon Soleil, mais c’est bien vers The Legend of Zelda: Breath of the Wild que tous les regards étaient tournés.

Dans ce nouveau titre, Nintendo a l’intention de permettre au joueur d’explorer librement un monde gigantesque à sa guise, chaque élément de décor visible étant potentiellement accessible, d’une façon ou d’une autre.

Link peut désormais grimper sur des tours, escalader des structures rocailleuses, ou grimper aux arbres pour prendre possession de son environnement. Il peut se parachuter vers des zones en contrebas ou même utiliser son bouclier pour s’en servir de luge et descendre des montagnes.

Le monde d’Hyrule sera en perpétuel changement, et les conditions climatiques auront un impact sur la santé de Link, qui devra adapter sa tenue vestimentaire en conséquence.

Les donjons traditionnels laissent leur place à une centaine de « Shrines of Trials », des zones disséminés sur le territoire que les joueurs auront le loisir d’explorer dans l’ordre de leur choix. À l’intérieur, les joueurs devront déjouer les pièges et résoudre les énigmes qui se dressent sur leur route afin de récupérer des objets spéciaux et d’autres récompenses qui les aideront dans leur aventure.

Le titre est prévu pour 2017, et sortira simultanément sur Wii U et NX, la prochaine console de Nintendo. Il sera compatible avec l’amiibo Link Loup, et la nouvelle série de figurines amiibo spécifiques à ce jeu composée de Link (archer), Link (à cheval) et d’un Guardian, le premier amiibo disposant de parties flexibles.