Depuis quelques mois, la mode est la personnalisation chez Nintendo ! Coques thématiques, thèmes pour votre menu HOME, on fait le point sur cette tendance qui prend de l’ampleur.

Souvenez-vous, début des années 90, vous vous rendez, fébrile, dans votre boutique de jeu préférée, afin de récupérer le graal. Je veux bien entendu parler du Game Boy original, premier du nom. À son lancement, rien ne distinguait votre console flambant neuve de celle de votre voisin. Elle était grise pour tout le monde. Et puis, cinq ans plus tard, Nintendo a eu une idée lumineuse : décliner son petit bijou de technologie dans différents coloris. Rouge, bleu, vert, et même la célèbre variante transparente. La personnalisation de sa console était née, bien qu’encore à ses débuts.

Depuis, chaque génération de console sort avec au moins deux variantes de couleur, et il n’est pas rare que la gamme s’étende au cours de la vie de la machine. Des modèles collector en édition limitée font également leur apparition, particulièrement ces dernières années.

Cependant, il aura fallu attendre la sortie du Game Boy micro pour que Nintendo fasse un nouveau pas en avant, en proposant des coques interchangeables pour sa console, un peu à la façon de ce qui se faisait déjà de nombreuses années auparavant dans le domaine des téléphones portables. Pourtant, là encore, Nintendo est timide, et on ne peut pas dire que les magasins soient inondés de coques originales, surtout en Europe. Il faut dire que le timing est particulièrement mal choisi puisque la nouvelle console de la marque, la Nintendo DS, est déjà sur les étals.

C’est avec la Nintendo 3DS que tout bascule, et ce, grâce à trois approches distinctes de la part de Nintendo. Les voici détaillées.

Il y a tout d’abord les thèmes du menu HOME, lancés fin 2014. Proposés entre 1 et 2 euros en moyenne, ceux-ci modifient graphiquement l’apparence du menu principal de votre console. Selon le thème choisi, les écrans de votre console afficheront des images fixes ou défilantes d’un jeu ou d’un héros donné. Les dossiers prendront eux aussi un look adapté au thème choisi, tandis que les bruitages et la musique d’ambiance seront directement inspirés ou issus du jeu en question. Même si 2 euros peuvent paraitre un brin exagérés pour un thème somme toutes assez basique, on peut heureusement en recevoir de temps à autres gratuitement, lors de certains évènements, via une Nintendo Zone, ou simplement en achetant un jeu via le Nintendo eShop. Le catalogue est à l’heure actuelle déjà conséquent, avec des centaines de thèmes disponibles et de nouveaux ajoutés chaque semaine ou presque.

Et puis, en 2015, c’est la New Nintendo 3DS qui débarque et avec elle, le retour des coques personnalisées. Sauf que cette fois, il y a de quoi faire plaisir à tout le monde. Après la dizaine de modèles disponibles au lancement, de nouvelles éditions arrivent régulièrement en magasins, en fonction des sorties notamment. Proposées à 15 euros en moyenne tout de même, ces coques jouent parfois sur les textures, avec certains exemplaires imitant le bois ou d’autres totalement transparentes. Comme on pouvait s’en douter, certaines éditions difficiles à dénicher ont parfois fait l’objet de spéculation, à l’image des coques Xenoblade Chronicles et The Legend of Zelda Triforce. Également à noter, la sortie de certains modèles inspirés de jeux Wii U à succès, comme Splatoon et Super Mario Maker, favorisant la synergie entre les deux consoles.

Enfin, c’est en novembre de l’année dernière que Nintendo a lancé l’application Nintendo Badge Arcade en Europe, des mois après le Japon, poussant encore plus loin les possibilités de personnalisation du menu HOME de votre console, en vous permettant d’y épingler des badges aux couleurs de vos personnages préférés. Pour ce faire, il vous faudra attraper vous-même les badges en question via des machines à pince rappelant celles que l’on peut trouver dans certaines fêtes foraines. Seul bémol ? Le jeu n’est pas gratuit, puisqu’il vous faudra dépenser 1 euro pour cinq parties. Heureusement, vous pouvez tout de même tenter d’obtenir des parties gratuites en jouant à la machine d’entrainement ou lors des nouveaux arrivages de badges. Plutôt addictif, ce logiciel propose des badges de tailles différentes, mais aussi des badges permettant de lancer les logiciels clés de la console, comme le Nintendo eShop ou l’appareil photo. Indispensable pour les collectionneurs désireux d’assortir les boutons de ces logiciel à leur thème.

Vous l’aurez compris, la personnalisation a atteint son paroxysme avec la New Nintendo 3DS. Grâce à cette mode qui connait son petit succès, Nintendo s’assure ainsi une source de revenus supplémentaire pour un coût de développement finalement très faible. En effet, qui dirait non à une console ornée de coques Zelda, dotée du menu HOME Majora’s Mask sur lequel sont épinglés de jolis badges assortis ? Nintendo encourage d’ailleurs à publier votre menu HOME sur les réseaux sociaux ou sur Miiverse via le hashtag #My3DS. À quoi ressemble le vôtre ?

Pour ma part, si je trouve le principe de personnalisation plutôt agréable et bien pensé, on ne peut pas dire que j’y ai dépensé beaucoup d’argent. Ainsi, si je joue quotidiennement à Nintendo Badge Arcade, je n’y ai pas encore mis un seul euro, et j’ai pourtant dépassé le cap des 250 badges. De même, je dispose de quelques thèmes sympathiques pour le menu de ma New Nintendo 3DS XL, tous reçus gratuitement, à une exception près : celui de « Zelda: Majora’s Mask 3D: édition or » qui s’accorde parfaitement avec ma console collector. Dommage que les coques ne soient pas compatibles avec le modèle XL car il faut bien avouer que certaines sont du plus bel effet.

Nintendo prolongera-t-il cette expérience avec sa prochaine console ? C’est probable, mais seul l’avenir nous le dira.