Initialement lancé sur Wii, le service console virtuelle a fait bien du chemin depuis, pour le plus grand bonheur des amateurs de jeux old school. Pourtant, il fait aussi bien souvent grincer des dents et aurait bien besoin d’un petit remaniement pour mieux coller avec le nouveau comportement des consommateurs d’aujourd’hui.

Pour ceux qui prennent le train en marche, la console virtuelle est donc un service permettant aux possesseurs de consoles Nintendo de télécharger de grands classiques du jeu vidéo. NES, Super Nintendo, Nintendo 64 ou encore Game Boy Advance, les consoles proposées sont nombreuses. Proposés presque chaque semaine en téléchargement, les jeux sont sélectionnés puis distribués au compte-gouttes par Nintendo.

Une chance pour de nombreux joueurs, à commencer par ceux qui n’ont pas forcément connu ces jeux à l’époque de leur sortie, ou simplement pour les nostalgiques, ravis de voir leur titre préféré remis sous les feux des projecteurs.

Et pourtant, aussi sympathique soit-il, ce service souffre d’un mode de fonctionnement parfois considéré comme archaïque et est proposé à des prix souvent jugés exagérés (entre 4 euros pour un jeu Game Boy et 10 euros pour un jeu Nintendo 64 ou Nintendo DS).

Pour autant, une baisse de prix n’est pas forcément la solution pour relancer l’intérêt pour ce système, car Nintendo a toute les cartes en mains pour le rendre beaucoup plus dynamique.

À commencer par un mode de fonctionnement beaucoup plus unifié. Actuellement, si vous achetez le classique Super Mario Bros. sur votre Nintendo 3DS, vous ne pouvez y jouer que sur cette console. Pourquoi ne pas débloquer automatiquement la même version disponible sur Wii U et ce, sans frais supplémentaires ? Mieux encore : une partie commencée sur votre console de salon pourrait être reprise exactement au même point sur votre portable. Une même licence serait alors transposable d’une console à l’autre, y compris sur les futures machines de la marque. Normal, non ? Qui est prêt à payer plusieurs fois pour le même jeu ?

Mieux que des réductions individuelles, Nintendo pourrait également proposer des packs de jeux de la même gamme, à prix réduit. La série Super Mario Land, Kirby’s Dream Land ou encore Donkey Kong Country par exemple. En outre, pourquoi ne pas inclure plus régulièrement un code de téléchargement lié à l’achat d’un jeu récent ? Vous achèteriez The Legend of Zelda: Twilight Princess HD sur Wii U, et vous recevriez un code pour le tout premier épisode de la saga. On pense bien sûr que ce système fonctionnerait à merveille avec le nouveau programme de fidélité à venir, My Nintendo.

De plus, à l’heure de l’avènement des plates-formes de streaming de films et de musiques, Spotify et Netflix en tête, pourquoi ne pas imaginer un service similaire et offrir un accès illimité au catalogue des plus grands chefs-d’œuvre de Nintendo ?

Dans la même optique, des compilations comme NES Remix font plaisir à voir. Comment replonger dans toute une série de jeux que l’on connait bien souvent sur le bout des doigts, pour les redécouvrir avec des éléments inédits, parfois perturbateurs, mais surtout très amusants et bien pensés. L’application gratuite amiibo Touch & Play est également bien pensée, mais encore un peu limitée dans son approche.

Enfin, le système mérite amplement l’arrivée de jeux inédits jusque là en Europe. Nous avons eu la chance d’en voir débarquer à l’époque de la Wii lors des « Hanabi Festivals », puis plus récemment sur Wii U avec Earthbound Beginnings et Super Mario RPG, mais les propositions sont encore trop peu nombreuses.

Vous l’aurez compris, la console virtuelle de Nintendo dispose d’un potentiel exceptionnel. Il faut dire que le catalogue de titre fait office de vitrine pour le constructeurs et renferme quelques-uns des meilleurs jeux vidéo de tous les temps, rien de moins. Dommage que la plateforme manque de dynamisme et d’ambition, la faute à un système de prix archaïque, entre autres. Nintendo a tout intérêt à ne pas négliger cette mine d’or qu’il a à disposition et d’en faire un système universel qui ralliera tous les joueurs à sa cause.