Le mois de décembre est déjà bien entamé, et l’heure est déjà venue de faire le point sur cette année de jeux. Nintendo a-t-il convaincu ? Voici mon analyse de la situation.

Je vous épargne un suspense inutile : pour moi Nintendo n’a pas réussi à convaincre cette année, et ce malgré quelques bonnes trouvailles, qui n’ont malheureusement pas réussi à faire oublier le manque flagrant de propositions cette année et, pire, la baisse globale de qualité sur certaines licences.

Commençons par les très bonnes surprises. Elles sont pour moi au nombre de deux seulement. Il s’agit de Splatoon et Super Mario Maker. Le premier peut se targuer d’être un succès sur de nombreux point. Tout d’abord, il s’agit d’une toute nouvelle licence, ce qui est de plus en plus rare ces derniers temps dans le secteur du jeu vidéo. Il parvient en plus à révolutionner le concept du jeu de tir en l’agrémentant à la sauce Nintendo, presqu’exclusivement en ligne qui plus est. Une première pour le constructeur ! Quant à Super Mario Maker, il réalise tout simplement le rêve de nombreux joueurs depuis près de 30 ans, en leur permettant de passer de l’autre côté de la barrière et de créer leurs propres niveaux, rien de moins.

Yoshi’s Woolly World, toujours sur Wii U, pourrait d’ailleurs lui aussi rejoindre le podium, puisqu’il propose aux fans déçus par New Island de se réconcilier avec la saga qui parvient enfin à surprendre les joueurs, par l’originalité de ses graphismes d’une part, mais aussi par son level design génial.

Que l’on ne se méprenne pas. De nombreux autres bons jeux sont également sortis cette année, mais il s’agissait essentiellement de remakes ou suites, comme The Legend of Zelda: Majora’s Mask ou Monster Hunter 4 Ultimate, ou encore de jeux au capital sympathie indéniable mais tout à fait dispensable. Il en va ainsi de Mario Party 10, Captain Toad: Treasure Tracker, ou encore Kirby et le pinceau arc-en-ciel.

Et puis, il y a le problème des spin-off, essentiellement regroupés sur la fin d’année. Quand les fans réclamaient un nouveau Zelda, Nintendo nous sort Tri Force Heroes. Quand ils réclament un nouvel Animal Crossing, Nintendo nous sort Happy Home Designer et amiibo Festival. Quand ils réclament le retour de Chibi-Robo!, Nintendo nous sort Zip Lash. Ou comment gâcher une à une les licences les plus fortes de la marque afin de combler un vide flagrant dans le planning de fin d’année… Dommage.

Enfin, comment ne pas revenir sur le report de deux des jeux les plus attendus par les fans ? The Legend of Zelda se fait décidément attendre et, même si l’on sait que le jeu n’en sera que meilleur, voilà qui plombe vraiment cette fin d’année. On en vient même à se demander si Nintendo ne nous fera pas le même coup qu’avec Twilight Princess, à savoir une sortie simultanée sur Wii U et sa nouvelle console – nom de code NX -, qui pourrait arriver l’année prochaine… Autre report, Star Fox Zero qui, s’il est nettement moins attendu que le Zelda, aurait au moins pu contenter les fans de la licence.

Terminons néanmoins sur une note un peu plus positive, avec l’arrivée toute récente de deux excellents jeux qui clôturent l’année de bien belle manière : Xenoblade Chronicles X et Mario & Luigi: Paper Jam Bros.. Si je n’ai pas encore eu l’occasion de me lancer dans le premier, le second est tout aussi bon que les précédents opus, et toujours aussi drôle et innovant. Un vrai soulagement : la série n’a donc pas été sacrifiée pour sortir cet épisode à temps !

Publicités