Avant la Nintendo 3DS XL et ses formes impressionnantes, il y a eu le Game Boy micro, sans doute la plus petite console conçue par Nintendo. Si celle-ci n’a connu qu’un succès proportionnel à sa taille (étant sortie après la Nintendo DS), elle avait pourtant quelques atouts à faire valoir.

À l’occasion des dix ans de cette console, redécouvrons-la ensemble…

La première chose qui frappe lorsqu’on sort la console de sa boite, c’est son design épuré. Ses courbes parfaites en font un objet bien plus esthétique que le Game Boy Advance SP. La console est disponible en quatre coloris (argent, bleu, vert et rose), mais offre la possibilité de changer la face avant avec de nouvelles faces aux motifs divers, vendues séparément. Un véritable objet de mode !

Fort heureusement, les concepteurs ont apporté au moins autant d’attention au confort d’utilisation de la machine qu’à son look. Contrairement à ce qu’on aurait pu craindre, les boutons sont idéalement placés et très agréables au toucher. La croix directionnelle et les boutons A et B sont ainsi plus épais que sur le modèle SP, assurant une pression plus agréable et plus précise. De même, les gâchettes L et R sont désormais plus longues et donc plus faciles à atteindre avec le bout de l’index. Les boutons START et SELECT, très design dans leur couleur chromée, permettent aussi d’avoir une idée du niveau de la batterie de l’appareil. Ils sont en effet dotés de LED virant du bleu au rouge lorsque le niveau d’alimentation est faible. Un peu plus de deux heures suffisent pour repartir pour jusqu’à dix heures de jeu !

L’écran est sans conteste le point fort du Game Boy micro et sa petite taille, si elle étonne tout d’abord, ne dérange absolument pas le joueur. Au contraire, les graphismes sont d’une netteté incroyable et le rétroéclairage vous permet de jouer dans toutes les conditions. Au niveau du son par contre, le constat est peut-être moins réjouissant. Si les grésillements des précédents modèles ont disparu, on regrettera surtout le faible volume sonore autorisé par la machine. En guise de consolation, la prise casque ne nécessite plus aucun adaptateur.

Pour résumer, le Game Boy micro peut tout simplement être considéré comme la version de luxe du Game Boy Advance. Et ce ne sont pas son packaging design, sa pochette en tissu incluse, ou ses courbes minimalistes qui me contrediront. Il s’agit sans doute du meilleur choix pour (re)découvrir l’un des catalogues de jeux les plus riches de l’histoire de Nintendo.

À propos de la console
  • Développeur : Nintendo
  • Prix au lancement : 99 EUR
  • Sortie : 4-11-2005

Mise à jour de l’article original paru le 11/10/2010.