Si vous avez lu mon ressenti après avoir testé la démo de The Legend of Zelda: Tri Force Heroes, vous savez sans doute que j’étais loin d’être aussi négatif que certains quant aux qualités du titre. Maintenant que j’ai pu mettre la main sur la version complète, mon avis a-t-il évolué ? Étonnamment… non !

Pour les deux du fond qui ne suivent pas, rappelons que Tri Force Heroes se veut être un Zelda coopératif, un peu à la façon de Four Swords Adventures, dans lequel trois joueurs partent à l’assaut de niveaux bourrés d’énigmes et d’ennemis dont on ne peut venir à bout que grâce à l’harmonie formée par le groupe.

Au début de chaque niveau, chacun choisit une arme parmi les trois proposées. Le joueur muni du boomerang pourra ainsi attraper des objets au loin, au contraire du héros qui aura choisi la baguette d’eau qui pourra quant à lui faire s’élever des murs d’eau. Chacun aura donc son rôle à jouer, et il sera impossible de terminer le niveau sans l’aide des trois joueurs.

L’un de points clé du jeu, c’est aussi la formation du totem, grâce à laquelle les héros peuvent former une véritable pyramide humaine permettant d’atteindre des hauteurs autrement inaccessibles au héros seul et ainsi déclencher des mécanismes normalement hors d’atteinte.

Au niveau des critiques, les mêmes points relevés lors de l’essai de la démo me reviennent à l’esprit. En mode en ligne avec des inconnus, c’est quitte ou double. Soit vous tombez sur une équipe très efficace et vous allez alors pouvoir apprécier le niveau qui suit avec plaisir. Soit vous vous retrouvez avec un fauteur de trouble qui passera son temps à vous mettre des bâtons dans les roues. À moins qu’il ne s’agisse d’un joueur avec tout simplement moins d’expérience des mécaniques de la saga… Vous passerez alors une partie de votre temps à pester contre ses chutes et erreurs intempestives, et à tenter de lui faire comprendre ce qu’il doit faire au moyen des icônes sur l’écran tactile. Car le jeu ne propose pas de chat vocal. Si dans les premiers niveaux, les icônes « par ici », « objet », ou « lance » suffisent, les choses deviennent plus complexes à expliquer dans les niveaux plus avancés.

Et que dire des problèmes de connexions rencontrés par certains joueurs et qui créent des ralentissements vraiment désagréables. Ou encore des personnes décidant tout simplement de se déconnecter en cours de partie, vous obligeant à recommencer le niveau depuis le début. Pourquoi ne pas avoir introduit un personnage contrôlé par la machine en guise de remplacement ?

Pourtant, graphiquement, il n’y a rien à redire. Le titre utilise en effet l’excellent moteur de A Link Between Worlds et la 3D est une fois de plus utilisée de façon très intelligente. Les énigmes sont également globalement bien pensées, même si la configuration du jeu induit forcément un léger déséquilibre au niveau de la progression.

Voilà comment ce Zelda qui aurait pu être très plaisant perd une partie de son intérêt à cause de toutes petites choses qui, mises bout à bout, gâchent malheureusement l’expérience de jeu…

À propos du jeu
  • Console : Nintendo 3DS
  • Éditeur : Nintendo
  • Développeur : Nintendo
  • Genre : Action-Aventure
  • Joueurs : 3
  • Compatible : Nintendo Network
  • Sortie : 23-10-2015