Des jeux de plateformes, il y en a un paquet sur Wii U. Mais quand un nouveau venu propose une ambiance assez inédite et une maniabilité tirant parti de l’écran tactile du Wii U GamePad, on se lance dans l’aventure sans broncher. À raison ? C’est ce que nous allons découvrir.

Nihilumbra a au moins le mérite de vous plonger immédiatement dans l’ambiance. Une fois lancé, vous prenez le contrôle d’un étrange amas de matière issue… du vide. Et c’est justement de cet endroit glauque que la créature tente de s’échapper. Une fois cet univers sombre et désolé derrière elle, la créature prend l’apparence d’un épouvantail et poursuit son périple vers la liberté. Mais le Vide est à ses trousses et tente de récupérer son fugitif.

L’ensemble est mis en scène de bien belle manière, avec tout d’abord des graphismes splendides composés d’arrière-plans dessinés à la main et de couleurs saturées renforçant encore le sentiment oppressant d’enfermement que veut nous faire passer l’histoire. Autre particularité : votre progression est constamment commentée (en anglais) par une voix grave semblant venir des profondeurs, tentant de vous décourager mais aussi parfois de vous aider. Les dialogues ont en plus le mérite de ne pas entraver votre avancée, et son sous-titrés en français. Enfin, des mélodies mélancoliques au piano collant parfaitement à l’univers vous accompagneront tout au long de votre périple.

L’autre particularité du titre, c’est l’utilisation des couleurs, obligatoire pour progresser. Concrètement, dans chaque monde, une nouvelle couleur est introduite, et vous procure un pouvoir particulier que vous pouvez utiliser en dessinant directement sur l’écran tactile. Ainsi, la couleur bleue vous permet de rendre le sol gelé et glissant, vous permettant de sauter plus loin ou de faire glisser les ennemis dans un gouffre. Le vert vous permet de rebondir plus haut, le marron rend le sol collant, et ainsi de suite.

S’en suit toute une série de casse-tête à la difficulté croissante puisqu’ils vous demanderont progressivement de jongler avec vos couleurs. Rassurez-vous : rien d’insurmontable. Le jeu est en outre plutôt court, du moins lors de la première partie de l’aventure, mais repart pour un tour une fois l’aventure principale terminée, avec une difficulté bien plus corsée en prime.

Nihilumbra a tout pour plaire aux amateurs de plateformes et de casse-tête : un univers très particulier, des graphismes splendides, et une utilisation intelligente du GamePad. Seul défaut : le contenu un peu faiblard, et le manque de variété du gameplay. Si cela ne vous fait pas peur, n’hésitez pas à plonger dans le Vide !

Logiciel fourni par BeautiFun Games pour les besoins de ce test.