Curve Digital est sans nul doute l’un des développeurs les plus actifs sur le Nintendo eShop. Et pour ne rien gâcher, leurs projets font en plus partie des plus aboutis parus sur le service. Entre Thomas was alone, The Swapper ou le tout récent OlliOlli, le studio touche à tous les genres. Mais l’une de leurs plus belles réussites, c’est peut-être Stealth Inc. 2, et je vais tenter de vous expliquer pourquoi.

Définir le titre n’est en tous les cas pas chose facile. Entre jeu de plateformes, infiltration et casse-tête, Stealth Inc. 2 fera appel à toutes vos capacités de joueur ! L’intrigue se déroule dans un étrange laboratoire dans lequel les chercheurs semblent faire des expériences sur des clones, en observant leurs réactions face à des salles de test bourrées de pièges. L’un de ces clones parvient à s’échapper, et c’est justement ce drôle de petit personnage que vous contrôlerez tout au long de l’aventure.

C’est donc au sein de ce laboratoire que vous vous déplacerez à la manière d’un jeu de plateformes classique en deux dimensions. Cet endroit fera office de hub à partir duquel vous accéderez progressivement aux nombreuses salles de test qu’il vous faudra parcourir. Celles-ci mettront vos nerfs à rude épreuve tant elles regorgent de pièges vicieux. Et pourtant… ils se trouve qu’elles sont en réalité un véritable plaisir à expérimenter. Car non seulement le level-design relève du pur génie, tant au niveau de la variété des mécanismes, qu’aux idées mises en place compte tenu du faible nombre d’actions à notre disposition dans un premier temps, mais en plus les développeurs ont tout mis en œuvre pour ne pas frustrer les joueurs, en les inviter à progresser par l’expérimentation et par l’erreur. En effet, en cas de mort de votre clone (et cela arrivera plus d’une fois), pas question de recommencer le niveau complet, puisque vous serez automatiquement ramené au dernier obstacle surmonté. Vous aurez alors tout le loisir de découvrir tout seul comment accéder à l’autre partie de la salle, sans vous faire repérer par les caméras de surveillance, ou comment éviter ce rayon laser qui pulvérise le moindre intrus, ou comment éviter de vous faire déchiqueter par cette engrenage pour le moins gênant, …

En outre, le jeu regorge d’un humour particulièrement bien senti qui a la particularité de s’afficher… sur les murs des salles. Parfois pour vous aider (« Pourquoi ne pas essayer de sauter ? »), parfois pour se régaler de vos déboires (« Oups, j’ai oublié de vous dire que cet œil bionique tenterait de vous pulvériser »), ou carrément pour se moquer de vos échecs (« Ca doit faire mal ») ! En plus d’agrémenter un peu vos sessions de jeu, ce système particulier  renforce l’impression de n’être finalement qu’un rat de laboratoire observé. Dans le même genre, on notera une utilisation particulièrement intelligente de Miiverse – c’est assez rare pour le souligner – qui ponctue régulièrement votre aventure de petites icônes que vous pouvez consulter pour découvrir les impressions ou les questions de joueurs à un endroit précis du jeu. Libre à vous d’en laisser également, pour exprimer votre joie d’être sorti indemne d’une salle particulièrement difficile par exemple.

Graphiquement, le jeu ne paie pas de mine de prime abord, mais son ambiance cartoon rondouillarde et ses couleurs sombres sont particulièrement bien choisies et installent une ambiance très particulière et cohérente au titre. La bande sonore sait quant à elle s’adapter à chaque situation et se montrer tantôt entrainante, tantôt légèrement stressante. Le jeu fait en outre une utilisation intelligente du GamePad, qui vous servira de terminal réunissant toutes les informations utiles, à commencer par la carte, et vous permettant d’accéder rapidement à n’importe quelle salle de test déjà visitée, et ce, afin d’améliorer votre score (vitesse d’exécution, nombre de morts, nombre de fois repéré, etc.). Car le titre propose également un classement en ligne qui vous motivera sans doute à tenter d’améliorer vos prouesses !

S’il est taillé pour le solo, le jeu permet également à un deuxième joueur d’intervenir à tout moment ou presque et à interagir dans le jeu grâce au GamePad.

Et comme si cela ne suffisait pas, un éditeur de niveaux pour le moins complet est même disponible, vous permettant de réaliser vos propres salles de tests et de les partager en ligne. De quoi multiplier la durée de vie du titre qui était déjà conséquente.

Stealth Inc. 2 a tout pour plaire. Doté d’une ambiance et d’un humour sympathiques, il propose surtout des niveaux peaufinés jusque dans les moindres détails et invite le joueur à expérimenter son environnement sans jamais le sanctionner, au contraire. Pas forcément simple pour autant, il représentera un bon challenge aux joueurs aguerris qui pourront se mesurer au monde entier grâce aux classements en ligne, tandis que les plus créatifs pourront créer leurs propres niveaux plus ou moins inspirés ! Enfin, comment ne pas souligner les efforts des développeurs pour utiliser les particularités de la Wii U, Miiverse et GamePad en tête. Vous l’aurez compris, c’est bien à un incontournable du Nintendo eShop que nous avons affaire ici.

Logiciel fourni par Curve Digital pour les besoins de ce test.