Sur Nintendo eShop, les jeux indépendants se suivent mais ne se ressemblent pas. Il y a du très bon, mais aussi des tentatives ratées. Dans quel camp se place Paper Monsters Recut, ce jeu de plateformes au design atypique ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble.

Première constatation, l’univers graphique du titre semble plutôt bien travaillé, et rappelle forcément le style de Little Big Planet, sorti sur PlayStation 3. Des décors colorés tout en papier seront donc le théâtre de cette nouvelle aventure mignonne dans laquelle un héros de carton devra traverser toute une série de niveaux et vaincre les boss qui se mettront en travers de sa route.  Si les environnements sont plutôt agréables à l’œil, on regrette tout de même le manque de charisme du héros. En outre, difficile de ne pas penser à Super Paper Mario en parcourant les niveaux du titre, et sur ce point encore, il manque le petit plus qui pourrait faire la différence. Il y avait pourtant de quoi s’amuser avec tous ces décors en papier…

Le manque de prise de risque du titre est encore plus flagrant dans la maniabilité. Elle répond au doigt et à l’œil, ce n’est pas là le problème, mais on aurait aimé retrouver quelques actions plus innovante que courir et sauter. Avantage évident de ce choix : le jeu est très accessible et la prise en main est immédiate. Idéal pour les plus jeunes joueurs donc !

La difficulté du jeu n’est pas forcément élevée, mais très progressive. Des énigmes sympathiques viendront parsemer votre aventure, mais les joueurs les plus chevronnés prendront sans doute plus de plaisir à rechercher les quelques bonus éparpillés dans chaque niveau. Une façon de passer chaque niveau au peigne fin, comme dans tout bon jeu de plateformes qui se respecte, et de quoi prolonger la durée de vie du titre, déjà très correcte. Quant aux combats contre les boss, ils ne seront malheureusement pas inoubliables, et sont en outre un peu simplistes.

Au niveau de la bande son, on passe du très bon – avec quelques mélodies qui collent vraiment bien aux niveaux auxquels elles sont attribuées -, au moins bon avec les musiques d’ascenseurs auxquelles nous habituent parfois les jeux du genre. Le plus ennuyeux reste finalement ce petit cri aigu très énervant que pousse le personnage… à chaque saut !

Enfin, notons que la durée de vie atteint presqu’une dizaine d’heures, ce qui est pour le moins honorable pour un jeu à ce prix. Quant au GamePad, il remplit son rôle habituel de second écran.

Paper Monsters Uncut est un jeu de plateformes sympathique qui se démarque par son univers graphique original. Dommage en revanche qu’il ne prenne que si peu de risques pour surprendre les joueurs, très exigeants dans ce genre si prisé sur consoles Nintendo. Au final, on a affaire à une copie un peu trop sage, mais qui plaira à coup sûr aux plus jeunes joueurs, grâce à son accessibilité, sa difficulté très abordable et son univers coloré.

Logiciel fourni par Mobot Studios pour les besoins de ce test.