Si le nom de ce jeu vous dit quelque chose, ce n’est pas un hasard. Art of Balance a en effet d’abord été lancé en 2010 sur le service WiiWare, où il s’était rapidement classé parmi les titres les plus téléchargés. Deux ans plus tard, c’est sur Nintendo 3DS que le jeu faisait son grand retour. Mais aujourd’hui, c’est sur la version Wii U que nous allons nous pencher, celle censée être la version ultime. Alors, le studio Shin’en a-t-il réussi à trouver le bon équilibre ?

Première claque lors du démarrage du jeu : les graphismes, pour la première fois en HD donc, ont bénéficié d’un soin tout particulier et sont d’une finesse exceptionnelle. Les pièces de bois sont reproduites à la perfection, les effets de lumière très réalistes, mais c’est la texture et les mouvements de l’eau qui impressionnent le plus tant ils sont proches de la réalité. L’ensemble dégage en outre une impression de « zénitude » plutôt agréable, qui vous évitera peut-être de vous arracher quelques cheveux devant certains casse-tête.

Mais revenons sur le concept de base de Art of Balance. Des pièces en bois, une structure sur l’eau, et à vous d’empiler toutes les pièces comme vous le voulez, tant que vous n’en faites tomber aucune à l’eau. Un compte à rebours de trois secondes se lance dès l’instant où vous posez la dernière pièce. Il ne vous reste qu’à prier que votre tour ne s’effondre pas avant la fin ! Simple, mais efficace et diablement addictif !

Et les choses se corsent rapidement, avec l’ajout de nouvelles pièces qui n’apparaissent qu’à un moment donné, d’autres aux contours plus que gênant ou encore d’autres plus fragiles, qui volent en éclat dès qu’un autre bloc est posé sur elles. Il n’est pas rare que vous deviez revoir entièrement votre façon de procéder après plusieurs échecs. Près de 200 niveaux retors vous attendent. Ajoutez à cela toute une série de niveaux bonus proposant des règles revisitées, autant dire qu’il y aura de quoi faire.

Voilà pour le mode arcade. Certes, il s’agit là du plus gros morceau du jeu, mais d’autres modes vous sont proposés. À commencer par le mode Endurance qui vous met au défi de terminer le plus de casse-tête possible avec seulement trois vie. Selon votre performance, vous aurez peut-être la chance d’intégrer le top du classement en ligne. Les amateurs de high scores seront aux anges.

Deux modes mutlijoueurs sont également proposés. Le premier, plutôt classique, vous met en concurrence directe avec votre adversaire. Côte-à-côte en écran splitté, vous devez être le premier à terminer le puzzle donné, sans limite d’erreur. Plutôt stressant, il tranche avec le deuxième mode de jeu multi, la tour infernale, qui est sans doute le plus palpitant aussi. Celui-ci vous propose à tour de rôle de poser une pièce sur l’édifice, le perdant étant bien entendu celui qui aura posé la pièce qui fera s’effondrer la tour. Et c’est toute la stratégie de base qui est chamboulée ici puisqu’il ne s’agit plus seulement de poser des pièces, mais bien de les poser de façon à ce que la suivante soit la plus difficile à mettre en place. Un jeu fourbe comme on les aime ! On aurait peut-être juste aimé que ce dernier mode particulièrement prenant soient jouables en ligne, mais on ne boudera pas notre plaisir pour si peu, surtout que le mode Empilement express permet lui de jouer avec des joueurs du monde entier.

Vous l’aurez compris, Art of Balance signe un retour plus que réussi sur Wii U. Avec un contenu conséquent pour les joueurs solo, mais également un mode multi prenant et varié, il fera le bonheur de tous les aficionados de jeux de casse-tête. Il bénéficie en outre d’une esthétique à tomber à la renverse, que demander de plus ?

Logiciel fourni par Shin’en pour les besoins de ce test.