Après avoir signé un retour magistral de la licence Donkey Kong Country sur Wii, les petits gars de Retro Studios s’apprêtent à remettre le couvert sur Wii U avec Tropical Freeze. Sans aucun doute le titre qu’il fallait pour remettre la console d’aplomb. Analyse.

Si l’épisode Wii était déjà graphiquement superbe, préparez-vous à avoir un choc en découvrant Tropical Freeze. Entre ses couleurs chatoyantes, ses arrière-plans fouillés ou son animation parfaite, il y a de quoi rester bouche bée. La fourrure des singes, par exemple, est incroyablement représentée. Et que dire de cette lave en ébullition, de ces reflets sur la glace, ou de ces passages aquatiques ? Bien loin devant Super Mario 3D World qui faisait déjà très fort, Tropical Freeze se forge une identité propre et se positionne dans le top des plus beaux jeux de la console. Et puisqu’on en est à parler de la réalisation du titre, autant prévenir les nostalgiques qu’ils risquent d’avoir la larme à l’œil en découvrant comment certains morceaux classiques du tout premier épisode sur Super Nintendo – les niveaux aquatiques en tête – ont été remaniés de façon magistrale. Les nouvelles compositions sont d’excellente facture également et restent bien dans la tête.

On est loin d’en avoir fini avec les éloges, car en plus d’être beau, le jeu est également riche en contenu. Deux nouveaux personnages viennent en effet rejoindre Donkey et Diddy. Il s’agit de la mignonne Dixie Kong et de l’ancêtre Cranky Kong. Le maniement de Dixie diffère cependant un peu des épisodes Super Nintendo dans lesquels elle planait grâce à ses cheveux. Cette fois, en plein vol, ses cheveux lui permettent de reprendre un peu de hauteur pour par exemple atteindre une plate-forme placée en hauteur que vous auriez manquée, ou se sortir d’une situation délicate, mais ne permet plus de planer sur de longues distances. Quant à Cranky, son maniement est encore plus déstabilisant. Lors d’un saut, il peut brandir son bâton et le projeter au sol pour s’en servir comme ressort. L’avantage, c’est que cela fonctionne aussi sur les sols garnis de ronces. Plutôt difficile à manier, c’est sans doute le pouvoir qui m’a le moins convaincu. Quatre personnages pour plus de stratégie, car désormais, certains tonneaux vous laisseront le choix de libérer l’un ou l’autre compère. À vous de faire le bon choix.

Mais les nouveautés ne s’arrêtent pas là. Cette fois, le titre réintroduit les niveaux aquatiques qui étaient absents de l’épisode Wii. Et quel plaisir de retrouver ces niveaux à l’ambiance si particulière. Si nos amis à poils y sont à l’aise comme des poissons dans l’eau, ils ne disposent cependant pas de réserves d’oxygène illimitées et il faudra régulièrement trouver des bulles d’oxygène pour éviter l’asphyxie. Chaque personnage dispose en outre d’un mouvement spécial bien pratique sous l’eau, en plus d’une attaque frontale permettant d’éliminer les poissons sans picots. Diddy peut se servir de son jet pack pour foncer un court instant droit devant, Dixie met ses deux queues de cheval à profit pour nager plus rapidement tout en restant agile, et Cranky met à profit son bâton pour éloigner les ennemis qui se dressent sur sa route. Mais bien plus que les niveaux aquatiques, c’est la diversité globale du titre qui impressionne. Rarement on aura été confrontés à autant de situations différentes dans un jeu de plates-formes. Un niveau dans la savane africaine au coucher du soleil où il faut se balancer d’un animal à un autre, un autre qu’il faut traverser en pleine tornade, des abysses plongés dans les ténèbres où l’on ne peut y voir clair qu’en réveillant des poissons-lanterne, sans oublier les indémodables voyages dans le train de la mine ou à dos de rhino. La richesse du contenu est tout simplement exemplaire.

Que les joueurs avertis se rassurent, le jeu est plutôt corsé et vous donnera du fil à retordre, c’est certain. Et si cela ne vous suffit pas, le jeu regorge de bonus à récupérer pour débloquer images, musiques et même des figurines à collectionner un peu à la manière de Super Smash Bros. Melee en son temps. Quant aux néophytes, qu’ils se rassurent, le jeu propose un mode Facile avec un troisième cœur à sa barre de vie. Ils pourront en outre débourser leurs pièces banane à la boutique de Funky Kong pour obtenir des objets facilitant leur périple.

Enfin, terminons par souligner le choix offert en ce qui concerne la maniabilité. Si l’écran tactile du GamePad reste désespérément inexploité, il permet de se passer de téléviseur pour jouer. Vous pouvez également choisir de jouer avec une télécommande Wii et son Nunchuk ou avec une manette classique Wii ou Wii U.

C’est un sans faute pour ce nouvel épisode de Donkey Kong Country. Non content de nous offrir une réalisation somptueuse, le jeu est en outre d’une richesse inégalée grâce à la variété des niveaux proposés et à l’ajout de nouveaux personnages intéressants. Les joueurs aguerris y retrouveront un challenge à la hauteur et un bel hommage aux épisodes originaux. La révolution du jeu plates-formes est en marche !

Publicités