Depuis maintenant cinq ans, chaque fin d’année est également le rendez-vous des fans du professeur Layton, qui peuvent alors se plonger dans le dernier volet de ses aventures. Cette fois cependant, c’est un peu différent, puisqu’il s’agit là de l’ultime périple de notre archéologue préféré !

Sixième épisode déjà donc, autant dire que ceux qui ont suivi le gentleman au haut-de-forme depuis ses débuts ne seront pas dépaysés. On retrouve le professeur, son jeune assistant Luke, et la journaliste Emmy, appelés à la rescousse par un collègue du professeur qui s’apprêterait à faire une découverte sensationnelle. Ce dernier a en effet découvert ce qu’il appelle une momie vivante ! Il s’agit finalement d’une jeune fille emprisonnée dans la glace depuis des milliers d’années, dernière représentante de la civilisation aslante. Une sombre organisation semble être à la poursuite de cet étrange personnage, que décide d’aider le professeur.

Afin de découvrir tous les secrets de cette civilisation disparue, nos amis s’engagent dans un périple à travers le monde. Il est loin le temps du premier opus, L’étrange village, qui nous cantonnait à une seule zone à explorer, presqu’en huis clos. Cette fois, il vous faudra explorer plusieurs régions du globe pour accumuler les indices, chacune proposant même sa propre intrigue au sein de l’histoire principale. Si l’on pouvait craindre de perdre le fil de la trame principale, il n’en est rien et ce système nous offre au final un réel dépaysement.

La formule reste néanmoins intacte, puisqu’il s’agit toujours de se déplacer dans des environnements variés, explorer chaque recoin du décor sur l’écran tactile, discuter et résoudre les énigmes proposées par les habitants et passer à l’étape suivante. Après cinq épisodes, forcément, il y a des redites au niveau des énigmes. Mais celles-ci restent suffisamment variées pour ne pas se lasser, faisant tantôt appel à votre logique, votre mémoire ou votre habileté. Puzzles, casse-tête, jeux de cartes ou de plateaux, il y en a pour tous les gouts. La présentation générale des énigmes a même été légèrement améliorée, avec des scènes sur l’écran supérieur qui réagissent directement à vos actions sur l’écran tactile.

La réalisation générale du titre est dans la droite lignée de son prédécesseur, Le masque des miracles, c’est-à-dire d’excellente facture. Les décors semblent même plus animés et plus vivants. Les scènes cinématiques sont plus nombreuses et splendides que jamais et bénéficient toujours de l’appui de l’excellente équipe de doublage qui officie depuis le deuxième opus déjà. Quant à l’ambiance sonore, elle colle toujours à merveille à l’univers unique du jeu, et fait la part belle aux airs empreints de nostalgie et aux accordéons. Le thème des énigmes est en outre nettement moins oppressant qu’auparavant !

Du côté du contenu et de la durée de vie, le titre fait une fois de plus très fort. En plus des 150 énigmes à dénicher tout au long de l’aventure principale, toute une série de mini-jeux annexes totalement optionnels se débloquent rapidement. L’occasion de se changer les idées avec des casse-tête d’un autre genre. Enfin, le mode Bonus regorge lui-aussi d’énigmes supplémentaires, à commencer par les énigmes du jour, pas moins de 365 à résoudre. On ne se débarrasse pas de Layton comme ça !

Après nous avoir fait rêver pendant cinq ans, la saga Layton s’achève tout naturellement sur une aventure dont seul Level-5 a le secret : bourrée de charme, de révélations, de retournements de situations et d’énigmes tantôt amusantes, tantôt ardues, mais jamais prises de tête. Les habitués de la série ne seront toutefois que rarement surpris et se féliciteront sans doute que la saga s’achève sur cette aventure réussie dont la magie opère toujours, plutôt que de continuer à tirer sur une corde qui commençait tout de même sérieusement à s’user.