Ce n’est plus un secret pour personne, la situation n’est pas au beau fixe pour Nintendo. La faute en grande partie aux ventes de sa console de salon Wii U, qui peine toujours à convaincre les consommateurs, plus d’un an après son lancement.

La console, en plus d’un manque flagrant de jeux dans son catalogue, souffre surtout d’un problème d’identité auprès du grand public, à cause de son nom notamment. Nombreux en effet sont les joueurs à confondre la Wii U avec sa petite sœur, et ne comprennent pas l’utilité du GamePad, pensant parfois même qu’il ne s’agit que d’un accessoire facultatif destiné à la Wii. Il est clair que Nintendo n’a jamais réussi à communiquer correctement sa vision du jeu asymétrique sur sa nouvelle console.

Les consoles et les jeux sont le cœur de métier de Nintendo […], cela ne changera pas.

Devant l’inquiétude des investisseurs, Satoru Iwata tenait ce matin une conférence lors de laquelle il exposait son plan de relance de la société. Non, une nouvelle baisse de prix n’est pas la solution, mais des mesures concrètes s’imposent.

Il faut tout d’abord des jeux, et le président de Nintendo compte beaucoup sur Mario Kart 8, qu’il annonce pour mai 2014 dans le monde, et X, un jeu de rôles très attendu par les joueurs assidus, qui sortira cette année également.

Cela sera loin d’être suffisant et Satoru Iwata affirme vouloir se recentrer sur ses licences-phare, quitte à s’allier à des développeurs tiers pour les mettre en avant dans d’autres jeux. Un peu à la manière de Hyrule Warriors, développé par Omega Force, qui reprend l’univers de Zelda.

Je ne dis pas qu’il est impossible de faire des jeux nouveaux, intéressants et amusants sans concevoir parallèlement des consoles, mais on peut davantage surprendre en combinant les technologies matérielles et logicielles, c’est pour cela que nous continuerons sur les deux volets.

Il va également falloir mettre en avant les fonctionnalités si particulières du GamePad et libérer son potentiel grâce à de nouveaux titres l’utilisant de façon intelligente, des expériences que l’on ne retrouve pas ailleurs. La technologie NFC, intégrée à l’appareil, n’a toujours pas été utilisée et devrait également être mise en avant dans les prochains mois. Enfin, de nouvelles mises à jour devraient améliorer encore la réactivité générale de la console en raccourcissant notamment le temps de chargement des jeux.

Voilà pour la Wii U. Des rumeurs insistantes faisaient également état de l’arrivée de Nintendo sur smartphones. Iwata précise néanmoins que la société n’est pas prête à voir ses licences sur téléphones portables mais confirme que des applications à but promotionnel sont bel et bien en cours de développement. Il s’agirait principalement de vidéos promotionnelles ou de mini-jeux visant à rallier les utilisateurs aux consoles Nintendo. Des consoles qui pourraient se rapprocher encore plus, puisqu’une fusion des systèmes Nintendo 3DS et Wii U n’est pas exclue. Les identifiants uniques Nintendo Network ont ouvert la voie, aux équipes Nintendo d’aller plus loin désormais.

Ces applications [devront être] suffisamment attractives et amusantes pour inciter les utilisateurs à les activer tous les jours.

Enfin, Nintendo entend diversifier et étendre son activité au marché porteur du bien être. Le constructeur lancerait le plan « Quality of Life » à l’horizon 2015. Un plan qui surferait clairement sur les succès passés de la firme – Wii Fit, Programme d’entraînement cérébral, Bien-être du visage, etc. – en proposant aux joueurs occasionnels toute une gamme d’accessoires et de logiciels destinés à améliorer leur qualité de vie.

Ce plan de relance sera-t-il suffisant pour redresser le plus vieil acteur de l’industrie du jeu vidéo ? Il est en tout cas à espérer que les fans de la première heure se retrouveront également dans le « nouveau » Nintendo. Les mois à venir risquent en tout cas d’être riches en surprises.

Publicités