Mario Party est une série que j’apprécie tout particulièrement pour sa convivialité… mais sur consoles de salon. Car les épisodes sur portables ne m’ont jamais réellement convaincus. Après le Game Boy Advance et la Nintendo DS, c’est la Nintendo 3DS que la saga va tenter d’approcher. Pour le meilleur ou pour le pire ? Verdict !

Le menu principal s’affiche, et les options de jeu habituelles sont disponibles : jeux de plateau (jusqu’à quatre joueurs), mode solo (la tour de Bowser), mini-jeux, collection de bonus. Si le mode solo n’est qu’une suite ininterrompue de mini-jeux et donc à l’intérêt moyen, le mode multi est comme à l’accoutumée au cœur du jeu.

Première déception, toujours pas de mode en ligne. Heureusement, il ne faut qu’une seule carte de jeu pour jouer à plusieurs (mais bien entendu autant de consoles que de joueurs). Six plateaux de jeux sont disponibles au départ et proposent chacun leurs propres règles. Ainsi, dans les Manoirs de Kamek, chaque mini-jeu remporté vous permet de choisir parmi quatre cartes et d’avancé du nombre de cases indiqué sur celle-ci sachant que le vainqueur sera celui qui s’arrêtera en premier sur la case finale. Sur la Route des étoiles, c’est le nombre de petites étoiles récupérées qui départagera les joueurs, peu importe leur ordre d’arrivée. Si les variantes sont sympathiques, on regrettera néanmoins que toutes ne soient finalement qu’un parcours linéaire jusqu’à l’arrivée, là où les épisodes 1 à 8 ajoutaient une touche de stratégie avec des plateaux nettement plus vastes et offrant plus de surprises. Ici, on a trop souvent l’impression de subir le rythme du jeu et d’appuyer sur A sans trop réfléchir.

Heureusement, tout n’est pas à jeter dans cet opus, bien au contraire. La réalisation est par exemple étonnamment réussie pour un épisode annexe. Bien qu’identique à Mario Party 9 sur Wii, les modèles, animations et bruitages rendent très bien sur les écrans de la Nintendo 3DS. Quant aux mini-jeux, ils font un usage intelligent des différentes fonctionnalités de la console, et il ne s’agit pas de gratter l’écran avec le stylet à tout bout de champ. Même le gyroscope est de la partie dans un mini-jeu mémorable qui rappellera des souvenirs aux aficionados de Super Mario Galaxy sur Wii. Enfin, pas mal de contenu bonus est à débloquer. Mais aurez-vous le courage d’accumuler autant de points pour tout obtenir, ça, c’est une autre histoire !

Ce n’est pas cet épisode qui redorera le blason de la série sur portables. Toujours pas de mode online, mais surtout des plateaux vite expédiés, et sans grande surprise. Heureusement, on peut compter sur la qualité des mini-jeux qui sauvent le titre, et sur une réalisation très soignée. Sympathique pour les enfants en voiture ou en train, mais pas sûr qu’on y reviendra longtemps après cela…