On termine cette série d’impressions exclusives avec mon deuxième coup de cœur, à savoir Mario Kart 8.

Seules trois courses étaient disponibles, mais celles-ci m’ont semblées particulièrement bien travaillées et construites de façon intelligente, compte tenu de la nouveauté principale du titre sur laquelle on revient dans un instant.

Loin de s’être reposés sur leurs lauriers, les développeurs ont également pourvu ce nouveau Mario Kart de graphismes flambants neufs : reflets, effets de lumière et de vitesse, l’ensemble est pour le moins impressionnant. A deux joueurs en écran partagé, les animations restent d’une fluidité exemplaire, malgré le nombre impressionnant de détails présents à l’écran.

Pas de changement en ce qui concerne la maniabilité. Si les joueurs confirmés seront ravis de pouvoir jouer sur le GamePad, les autres retrouveront leurs marques grâce au volant Wii wheel. On regrettera néanmoins l’utilisation plutôt limitée de l’écran du GamePad, puisque ce dernier se contente d’afficher une carte ou pire… un klaxon. Le mode off-TV n’est pas encore confirmé pour ce titre, de même que la compatibilité avec le Pro Controller.

Pas de nouveaux personnages, objets, ou circuits retros dévoilés pour l’instant, mais une nouvelle fonctionnalité importante au centre de ce volet : l’anti gravité. Concrètement, il s’agit simplement de pneus spéciaux permettant à votre kart de rouler sur les murs ou même au plafond lorsque le parcours le permet. Ce qui se traduit bien entendu par de nouveaux circuits entièrement pensés autour de cette idée. Vous aurez d’ailleurs parfois le choix entre un embranchement classique ou un autre, plus risqué mais plus rapide, utilisant l’anti gravité. Vous et vos adversaires pouvez ainsi vous retrouver au même endroit, l’un sur la terre ferme, l’autre la tête en bas. Une sensation inédite plutôt amusante. Ajoutez à cela le retour du deltaplane et des courses sous-marines issues de l’épisode 3DS et vous obtenez des courses plus variées que jamais et toujours aussi funs à plusieurs.

Même s’il n’arrive que dans un an, Mario Kart 8 prend un excellent départ. Graphiquement inattaquable, il reprend les meilleurs éléments du dernier épisode et propose une idée originale, celle de l’anti gravité, plutôt bien intégrée aux 3 circuits dévoilés. Reste à voir si les 13 autres se montreront aussi convaincants, mais gageons que les développeurs nous réservent encore de bonnes surprises de côté.