Après un premier épisode magistral sur Game Boy Advance et deux suites d’excellente qualité sur Nintendo DS, la série Mario & Luigi, l’équivalent portable de Paper Mario (même si ce n’est plus tout à fait vrai…), poursuit son petit bonhomme de chemin sur Nintendo 3DS cette fois.

Malgré le changement de génération de console, cet épisode tient à rester fidèle à ses origines en ce qui concerne sa réalisation, à savoir des graphismes au style cartoon très prononcé et couleurs pour le moins chatoyantes ! Les personnages ont néanmoins pris un peu de volume et les animations sont plus soignées. L’univers reste en tout cas très cohérent et agréable à parcourir.

Pour les nouveautés, c’est du côté du scénario, mais surtout de ce qu’il implique, qu’il faut chercher. Cette fois, les frères Mario sont appelés à la rescousse par le roi de l’île des Pi’llows (nom français encore inconnu) car son peuple a été piégés dans des cristaux de cauchemars du monde des rêve. Tout un programme ! Toujours partante pour un petit kidnapping, la princesse Peach s’est également laissée enfermée dans ce monde mystérieux. Seulement voilà, cet univers étrange est uniquement accessible via… les rêves de Luigi ! La progression dans le jeu se déroule donc en deux actes : dans le monde réel, Mario et Luigi sont réunis et combattent ensemble, tandis que dans le monde des rêves, Mario est seul à combattre. Il avance néanmoins dans les niveaux – au défilement horizontal à la façon d’un jeu de plates-formes dans ce cas – grâce à l’aide de l’esprit de Luigi. Grâce à des mécanismes particuliers, vous pouvez interagir avec le Luigi du monde réel (dont le visage se trouve sur l’écran tactile) pour déclencher des réactions dans le monde des rêves. Ainsi, vous pouvez par exemple chatouiller le nez du plombier pour que son éternuement provoque une rafale de vent dans le monde des rêves, ou encore tirer sa moustache pour que Mario puissent s’agripper à des feuilles du monde des rêves qui suivent le même mouvement. Bien pensé, ce système ouvre une foule de nouvelles possibilités.

Pour le reste, les habitués de la série ne seront pas dépaysés. L’humour reste bien entendu au centre de l’intrigue, les dialogues, les mimiques et les voix des personnages y étant toujours pour beaucoup. Quant au système de combat, il ne semble pas avoir subi de gros bouleversement, avec toujours un bouton attribué à chaque personnage, la possibilité d’utiliser le saut, le marteau, un objet ou un pouvoir spécial, et surtout d’éviter des attaques ou d’infliger plus de dégâts en observant un timing précis. On ne change pas un système qui fonctionne si bien !

Dream Team Bros. sera sans aucun doute un ajout de qualité à la série Mario & Luigi, grâce à un habillage très agréable, un humour inimitable, un système de combat solide, et surtout une nouvelle idée de gameplay plutôt bien pensée. Les deux visions proposées (en 3D dans le monde réel, et en défilement 2D dans le monde des rêves) promettent en outre plus de variété à l’ensemble. Il ne reste plus qu’une durée de vie conséquente et le jeu squattera à coup sûr votre console cet été !