Dans ce nouvel article, découvrez ma critique complète de Steel Diver sur Nintendo 3DS.

Les simulations de sous-marin ne courent pas les rues sur consoles, et pourtant, Steel Diver en est le représentant sur Nintendo 3DS, sorti quelques semaines après la console ! Faut-il s’y intéresser ou le laisser sombrer dans les profondeurs ? Réponse tout de suite.

Trois modes de jeux différents sont proposés dans le titre, et ils sont tous vraiment simple d’accès. Dans le mode Missions, votre sous-marin est en vue de profil et se déplace vers la droite de l’écran. Vous n’avez qu’à gérer deux leviers sur l’écran tactile pour définir la profondeur et la vitesse à laquelle il navigue. À vous d’éviter les obstacles, de vous glisser dans des cavités étroites, et de torpiller les navires ennemis qui tenteraient de vous bloquer la route.

Dans le mode Périscope, c’est vous qui êtes dans le sous-marin ! Déplacez-vous en tournant votre console, et le viseur se déplacera en même temps. Ajustez vos tirs et faites feu pour couler les navires ennemis.

Enfin, le mode Bataille Navale propose une variante du célèbre jeu de société. Une pointe de stratégie vient enrichir les parties puisque vous devrez gérer trois types de bâtiments aux possibilités de déplacement et d’offensive très différentes. Comme aux échecs, approchez prudemment l’ennemi et gardez vos pièces maitresses en lieu sûr.

Si le contenu peut paraitre dense, sachant que chacun de ces modes propose plusieurs missions à la difficulté croissante, Steel Diver souffre malheureusement d’un gros problème : la répétitivité. Passé la surprise de la découverte du mode Périscope, on ne revient plus vraiment volontiers tourner sa console dans tous les sens. Quant aux deux autres modes, ils tirent en longueur et les parties s’éternisent jusqu’à ennuyer le joueur qui n’a plus qu’une envie, éteindre sa console. Un véritable scénario nous aurait sans doute motivé un peu plus…

Enfin, si les musiques ne resteront clairement pas en mémoire, le jeu n’est pas non plus franchement folichon à regarder, même si la 3D est plutôt bien exploitée dans les modes Missions et Périscope. Dommage.

On n’a aucun mal à croire que Steel Diver n’était à la base qu’une démo technique conçue par Nintendo pour mettre en avant les possibilités offertes par sa nouvelle console… et on se demande s’il n’aurait pas dû le rester, tant le titre est répétitif une fois l’effet de surprise passé. Le jeu manque clairement de challenge, de contenu, et tout simplement d’intérêt.