Dans ce nouvel article, découvrez ma critique complète de New Super Mario Bros. 2 sur Nintendo 3DS.

Moins d’un an après son premier passage en 3D dans Super Mario 3D Land, notre plombier préféré remet déjà le couvert dans un épisode plus classique, en 2D. Hommage à ne pas manquer ou épisode de trop ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble.

S’il y a bien une chose qu’on ne pourra jamais enlever à un Mario, c’est son accessibilité. Et New Super Mario Bros. 2 (NSMB2) ne fait pas exception à la règle : la prise en main est immédiate et les commandes sont assimilées en quelques secondes seulement. Au niveau de la réalisation également, pas de surprise, c’est propre, clair et coloré. Le niveau de détail est un cran au-dessus de l’épisode DS, de même que les animations, très correctes. Les joueurs habitués ne seront d’ailleurs pas dépaysés puisque les mondes traversés sont devenus des classiques, de même qu’une bonne partie des boss rencontrés.

Vous l’aurez compris, on est en terrain connu. Un peu trop d’ailleurs, car c’est bien là le point noir de cet épisode : pas une fois au cours de l’aventure vous ne serez surpris ou amusé par l’un ou l’autre mécanisme ou ennemi inédit ou par un monde un tant soit peu original. On est à mille lieues de la pléthore d’idées introduites dans un Mario Galaxy… Finalement, seul un élément inédit est introduit : le concept des pièces à ramasser. Auparavant, les pièces d’or éparpillées sur le terrain n’avaient pas de réelle utilité. Désormais, il vous faudra toutes les amasser pour faire grimper le compteur visible en permanence sur la carte et à l’écran-titre. Votre objectif ? En récupérer un million ! Vous l’imaginez, les opportunités d’obtenir ces précieuses pièces se multiplient ainsi dans les niveaux. Les anneaux dorés, par exemple, changent vos ennemis en or, et ceux-ci se mettent alors à lâcher de nombreuses pièces d’or derrière eux. Lancez une carapace dorée, suivez là, et à vous le pactole ! Et si votre tête reste coincée dans un bloc à pièces, courez pour faire exploser le compteur.

Et puisque Mario n’est rien sans ses légendaires transformations, les fans se réjouiront de retrouver le costume de tanuki permettant de voler un court instant, mais ils découvriront également la nouvelle fleur d’or. Celle-ci vous permet de lancer de puissantes boules de feu changeant tout en or, tant le décor que les ennemis. Une sensation plutôt jouissive, il faut l’avouer. Dommage qu’il s’agisse là du seul nouveau pouvoir. Car si le Champignon géant est lui aussi de retour, il n’apparait que dans un seul niveau. Le Mini champi n’est d’ailleurs pas beaucoup plus utile.

Au niveau de la réalisation, on a vu plus haut que graphiquement, l’ensemble était correct, mais la 3D ne trouve à vrai dire que peu d’utilité ici. En glissant le curseur au maximum, vous détachez Mario et les décors de l’arrière-plan, mais ce dernier devient alors plus flou… À vous de trouver le juste milieu. En ce qui concerne les musiques, là encore, déception (pour les habitués toujours). Le thème principal de New Super Mario Bros. est en effet de retour à peine retouché, et nous est resservi un niveau sur deux ou presque… Autant dire que l’aventure terminée, vous ne l’écouterez plus de si tôt. Il est vraiment regrettable qu’aucun travail n’ait été apporté de ce côté-là.

Si le nombre de niveaux proposé dans l’aventure principale est plutôt raisonnable, l’ensemble reste néanmoins bien trop simple, la faute notamment à ce concept de pièces qui fera à coup sûr exploser votre compteur de vies – comptez au moins 200 vies à la moitié de l’aventure ! Le mode « Pièces en folie » vient allonger un peu la durée de vie en proposant au joueur de parcourir 3 niveaux sélectionnés aléatoirement pour y amasser un maximum de pièces (encore) en un temps très restreint. Petite astuce : en touchant le drapeau en son point le plus haut, vous multipliez par deux votre score. Votre record sera ensuite partagé via StreetPass. S’il s’agit d’une façon plutôt amusante de se relancer dans des niveaux connus de l’aventure, on regrettera le fait qu’il est assez difficile d’améliorer son score étant donné que les niveaux sont sélectionnés aléatoirement. Un peu frustrant… Enfin, un mode 2 joueurs est également présent, mais le fait que chacun joue sur son écran lui fait perdre un peu d’intérêt et, surtout, il nécessite deux cartes de jeux.

C’est une fois de plus un 7 que j’accorde à ce nouveau Mario. Car oui, pris indépendamment, il n’y a pas grand chose à reprocher à NSMB2. Mais les aficionados de la série peuvent facilement retirer un point de cette note, car pour eux, il ne s’agit ni plus ni moins que d’un Mario insipide, sans âme, qui n’est sauvé que par le concept plutôt prenant des pièces à collecter. Dommage encore que celui-ci ne récompense pas vraiment vos efforts. Tous les regards sont maintenant tournés vers le prochain épisode, sur Wii U, qui se doit de relever un peu la série des New Super Mario Bros.

Publicités