Outre la Wii U, la Nintendo 3DS avait également fait le déplacement au Post E3 Event organisé par Nintendo à Bruxelles. Et aujourd’hui, c’est sur New Super Mario Bros. 2 que nous allons nous pencher.

Si vous avez lu mes impressions sur New Super Mario Bros. U, vous savez que j’ai été globalement emballé par ce nouveau titre. Mais aujourd’hui, c’est à son petit frère que nous allons nous intéresser. Ce dernier nous arrivera d’ailleurs quatre mois avant la version Wii U. Alors, simple apéritif ou véritable plat de résistance ?

Seuls trois niveaux étaient jouables sur cette démo de E3. C’est peu, mais cela permet néanmoins d’avoir un aperçu du jeu final et de sa variété. Car New Super Mario Bros. 2 explore un concept inédit dans un Mario : celui de récupérer le plus de pièces d’or possible. Et vous allez en voir un paquet, croyez-moi ! Jamais un jeu Mario n’en avait disposé autant dans ses niveaux et toutes les occasions sont bonnes pour en faire jaillir de tous les côtés. Bien sûr, vous pouvez terminer le jeu à l’ancienne, en atteignant le drapeau de fin de niveau, mais ce serait passer à côté du deuxième objectif du jeu : réunir pas moins d’un million de pièces ! Pas de panique, tout a été fait pour vous faciliter un peu la tâche, à commencer par les ennemis qui, de temps à autres, arboreront une jolie robe dorée et laisseront derrière eux une trainée de pièces. C’est le cas notamment des Cheep-Cheep du premier niveau de la démo, jaillisant de l’eau, et suivis d’une dizaine de pièces. A vous de rester dans leur sillage pour n’en manquer aucune. Pas de nouvelle transformation a priori pour Mario, mais les costumes habituels passent eux aussi au jaune. Ainsi, la Fleur de feu dorée permet au plombier de lancer des boules de feu dorées changeant tout en or sur leur passage.

Pour le reste, NSMB2 ne semble proposer que peu de nouveautés, et c’est bien ce qui m’inquiète. On traverse les niveaux presque par automatisme, sautant sur un bloc ? ici, ramassant les huit pièces rouges là, sans être jamais réellement surpris ne serait-ce que par un nouveau mécanisme ou ennemi (le seul aperçu est le Goomba squelette, qui vient rejoindre Skelerex). Les thèmes choisis pour les niveaux sont eux aussi vus et revus : pourquoi toujours tout miser sur les éternels Royaume Champignon, désert, monde de glace, etc. ? Certains clins d’oeil feront sans doute sourire les fans de la première heure – comme les boss dinosaures tout droit sortis de Super Mario World – mais on aimerait aussi un peu de neuf. Sans parler de la facilité déconcertante de ce premier boss…

Pour autant, n’oublions pas qu’un mode deux joueurs a aussi été annoncé et que je n’ai pas eu l’occasion de tester ce dernier. Enfin, c’est souvent lors de la deuxième moitié du jeu qu’un Mario révèle son potentiel. Cela sera-t-il le cas ici encore ? On l’espère en tout cas !

Ce n’est pas en testant 3 niveaux que l’on peut juger un Mario. Mais force est de constater que, comme Super Mario 3D Land, New Super Mario Bros. 2 semble prendre le chemin de la facilité en assurant seulement le service minimum. Seul le nouveau concept des pièces d’or semble redonner un peu d’intérêt au titre, et nul doute que les joueurs prendront plaisir à comparer leurs records via SpotPass. Mais qui sait, on n’est pas à l’abri d’une bonne surprise…