Actualité | Wii UAprès m’être attardé sur console Wii U lors de mes impressions exclusives à l’occasion du Post E3 Event organisé par Nintendo à Bruxelles, nous pouvons à présent passer aux jeux en eux-mêmes. Et c’est sur New Super Mario Bros. U que nous allons nous pencher cette fois.

Personne ne dira le contraire, mais ces derniers temps, Mario nous est servi à toutes les sauces. Depuis quand n’avons-nous pas eu plus de 3 mois entre deux épisodes ? Cette année, Nintendo va encore plus loin, en annonçant simultanément deux nouveaux opus de la série New Super Mario Bros., l’un sur Nintendo 3DS et l’autre sur Wii U. De quoi embrouiller les joueurs, et parfois les inquiéter : le plombier a-t-il définitivement perdu l’aura mythique qui accompagnait chacune de ses apparitions il y a quelques années ?

Si vous verrez prochainement que l’épisode Nintendo 3DS m’a déçu, autant mettre fin au suspense tout de suite : ce n’est pas le cas de New Super Mario Bros. U. Et pour cause, dès le premier contact, le titre vous inflige une claque graphique. Car oui, voir Mario pour la première fois en HD fait un choc, et les images et vidéos publiées lors de l’E3 ne retranscrivent pas ce que l’on voit réellement une fois en face du jeu. Alors bien sûr, on reste dans l’univers cartoon et coloré du plombier, pas de photo-réalisme à l’horizon (et tant mieux), mais les arrières-plans, tout d’abord, n’ont plus rien à voir avec ce que l’on a pu voir dans le passé : la profondeur de champs et la variété des décors sont un vrai plus. Les personnages et ennemis n’ont pas beaucoup changé mais bénéficient aussi désormais de contours plus nets et d’animations plus fluides. Le tout forme un ensemble cohérent, coloré et très propre, mettant Mario sous son plus beau jour !

Trois niveaux étaient proposés dans cette démo. Dans un premier temps, j’ai testé le jeu en solo, équipé du GamePad Wii U. Après un petit temps d’adaptation, du fait de l’écart entre le stick gauche et les boutons sur la droite (jouer les bras légèrement écartés est plutôt inhabituel), on retrouve vite ses marques et ses réflexes de vieux gamer. Sans surprise, le bouton A sert à sauter, B permet de courir, et on peut, comme sur Wii, secouer la manette pour effectuer un tour sur soi-même dans les airs, bien pratique pour ralentir un peu une chute. L’écran du GamePad affiche exactement la même chose que le téléviseur, si bien que vous pouvez ne jouer que sur la manette si nécessaire. Les graphismes y sont également impressionnants, mais perdent un tout petit peu en définition. L’autre possibilité, c’est de jouer avec des télécommandes Wii à l’horizontale. Un autre joueur peut alors s’emparer du GamePad pour placer des plates-formes à des endroits stratégiques du niveau, soit pour aider ses camarades, soit pour leur barer la route. Dans mon cas, l’hotesse présente m’a un peu trop simplifié le parcours…

Là où je reproche son manque de prise de risque à NSMB2, NSMBU ne déçoit pas : dès les premières secondes de jeu, un nouveau costume fait son apparition, celui de l’écureuil volant. Moins anecdotique qu’il n’y parait, celui-ci vous permet de planer dans les niveaux, ou de vous accrocher aux murs. Une fois par saut, il vous permet aussi de réaliser un deuxième saut si nécessaire. Les nouveautés ne s’arrêtent pas là, puisqu’au niveau suivant, le petit Yoshi se joint à la fête. Aggripez-vous à lui et sautez en l’air pour le voir gonfler comme un ballon et vous emporter avec lui. L’occasion de franchir de larges précipices, mais attention, le nombre de sauts consécutifs en l’air est limité…

NSMBU fait souffler un vent de fraicheur sur la série, en distillant d’autres nouveautés qui plairont aux habitués. De nouvelles espèces d’ennemis par exemple, ou de nouveaux mécanismes comme les pièces vertes à récupérer rapidement, ou des zones jamais vues dans un Mario, comme les étoiles de la zone enneigées (changeant des éternels déserts et volcans…).

New Super Mario Bros. U rassure une fois les commandes en main. Le jeu semble avoir bénéficié de plus d’attention que son homologue 3DS, et l’on prend plaisir à découvrir des nouveautés bien pensées à chaque niveau. La HD va finalement à ravir à l’ami Mario et les décors et nouveaux thèmes n’en sont que sublimés. A plusieurs, le titre est toujours aussi fun, mais le GamePad ne trouve pas vraiment d’utilité particulière, si ce n’est vous sauver la mise lorsque votre moitié souhaitera réquisitionner le poste.