Actualité | Wii UAprès m’être attardé sur console Wii U lors de mes impressions exclusives à l’occasion du Post E3 Event organisé par Nintendo à Bruxelles, nous pouvons à présent passer aux jeux en eux-mêmes. Et c’est sur Pikmin 3 que nous allons nous pencher cette fois.

En tant que fan absolu de la série des Pikmin, imaginez ma joie lorsque le troisième épisode fut annoncé cet E3, après huit ans sans nouvelles. Pour autant, il ne s’agit pas de faire n’importe quoi de la saga, et mes exigences sont d’ores et déjà très hautes. Alors ce nouveau titre dédié à la Wii U m’a-t-il convaincu ? Réponse tout de suite !

Deux phases de jeu pouvaient être essayées lors de cette démo : une phase d’exploration, et un combat contre un boss. Pour les besoins de la démo, le temps de jeu était limité à cinq minutes par phase mais cette limitation n’a pas encore été confirmée pour la version finale…

Je me suis dans un premier temps attardé sur l’exploration. Un seul capitaine sur les quatre annoncés était jouable et, dans un premier temps, seuls les Pikmin rouges étaient à nos côtés. Première surprise, les graphismes HD sont de toute beauté. L’environnement est retranscrit à la perfection et le photo-réalisme sied parfaitement au style du jeu. On distingue nettement chaque brin d’herbe, et les détails des feuilles, les reflets de l’eau ou simplement la fluidité de l’ensemble vous font entrer immédiatement dans l’univers si particulier du titre.

Si vous avez joué à l’une des rééditions Wii des deux premiers Pikmin, vous ne serez clairement pas dépaysé en ce qui concerne la maniabilité. On dirige le capitaine grâce au Nunchuk, on siffle les petites créatures avec B, et on les envoie au combat ou récupérer un objet pointant l’endroit choisi et en appuyant sur A. Et avec la télécommande Wii Plus, viser devient encore plus précis. La caméra peut être placée dans le dos d’une simple pression sur Z, et désormais, il suffit d’appuyer sur C pour changer le type de Pikmin qui sera envoyé au combat en premier.

Aucun trésor à récupérer dans cette démo, mais seulement quelques fruits plus ou moins lourds pour se faire aux commandes. Voilà qui ne nous donne pas beaucoup d’indices sur le scénario du jeu. Ce n’est qu’au détour d’un buisson que l’on découvre la première nouveauté du jeu : les Pikmin Roche. On s’en doutait un peu au vu de la bande-annonce, mais l’hotesse m’a encore confirmé que d’autres espèces seraient révélées plus tard. Les Pikmin Roche sont une nouvelle espèce plutôt intéressante : ils sont les seuls en effet à pouvoir briser les nouveaux murs de verre très résistants. Pour cela, rien de plus simple : il suffit de les envoyer sur le mur en question. Ils se jetteront alors d’eux-même sur la paroi jusqu’à ce que celle-ci se brise.

Quelques ennemis bien connus de la série étaient aussi présents, sans opposer beaucoup de résistance. Enfin, on retrouve déjà quelques mécanismes habituels de la série remis au gout du jour, comme les ponts qui doivent désormais être construits au moyen de dalles de pierre à récupérer sur le terrain. Indispensable pour éviter des aller-retours jusqu’au vaisseau.

Enfin, je me suis mesuré à un boss de taille considérable et particulièrement féroce. Ce long vers est de plus armé d’une solide carapace, impénétrable par les Pikmin rouges. Une seule solution : mettre à profit vos nouveaux Pikmin Roche pour briser ce bouclier. Une fois mise à nue, la créature devient vulnérable aux attaques des rouges. Il faut toutefois agir vite, car non contente de se déplacer rapidement et de pouvoir grimper au mur, la créature peut s’emparer sans prévenir d’une bonne partie de vos troupes en les emprisonnant dans ses crochets, avant de les avaler. Rappelez vos troupes au bon moment, et n’attaquez jamais de front !

Reste la question du GamePad Wii U, qui est finalement très peu mis à profit. En fait, posé sur son socle devant le téléviseur, il ne fait qu’afficher la carte de la région que vous explorez. Grâce à l’écran tactile, vous pouvez néanmoins déplacer celle-ci pour repérer rapidement les Pikmin perdus sur le terrain ou les secrets restant à découvrir. Une option Replay a priori anecdotique est également disponible sur le périphérique pour vous aider à peaufiner vos stratégies.

Au final, je ressors très satisfait de ce premier contact avec ce nouveau Pikmin. Certes, il ne s’agit en aucun cas d’une révolution, mais plutôt d’un aboutissement pour la série. Tout semble maitrisé à la perfection, des graphismes sublimes au gameplay efficace, et les nouveautés juste en suffisance pour ne pas avoir l’impression de rejouer au même jeu. La difficulté du boss semble en outre faire honneur à la série et destiner cet épisode au fans de la première heure. Fallait-il néanmoins attendre la Wii U pour nous sortir cet opus ? L’utilisation faite du GamePad ne semble pas le confirmer. Il n’en reste pas moins un titre qui passera à coup sûr dans ma console lors de sa sortie !