Actualité | Wii UDurant trois jours, la Wii U avait fait un petit détour par Bruxelles. L’occasion pour les journalistes et blogueurs de mettre la main pour la première fois sur la dernière console de salon de Nintendo à la manette si particulière, dans des conditions idéales qui plus est, puisque nous n’étions qu’une quinzaine lors de mon passage ce lundi.

 
Photos empruntées à Be-Games

Le premier contact avec le GamePad Wii U se fait presqu’instantanément. Et pour cause : les contours de la manette épousent parfaitement la forme de vos mains et vos index viennent naturellement se positionner sur les gâchettes ZL et ZR. Le périphérique est étonnamment léger et peut facilement être tenu à une main.  L’écran semble résistant, la tactile réactif, et sa taille – 6,2 pouces – plutôt bien adaptée. La qualité et la fluidité des graphismes affichés sur le GamePad sont plutôt satisfaisants, mais pas aussi impressionnants que la HD présente sur le téléviseur. Les sticks directionnels semblent identiques à ceux du Nunchuk actuel, à la différence prêt qu’il est maintenant possible d’enfoncer ceux-ci si cela s’avère nécessaire dans un jeu. Les autres boutons sont également de bonne facture et les habitués de la marque ne seront clairement pas dépaysés. Ils sont en outre accessibles facilement. Bon point aussi pour les haut-parleurs stéréo de bien meilleure qualité que ceux des télécommandes Wii. La caméra frontale et la technologie NFC n’ont en revanche pas été présentés lors de cet évènement.

La console en elle-même arbore un look très sobre. À l’horizontale, la face avant rappelle la Wii actuelle, avec ses boutons Power, Eject, et sa fente disque. La console est en revanche plus longue que son prédécesseur. Au niveau des couleurs, comme à l’E3 (il s’agissait d’ailleurs des mêmes machines), du noir et du blanc. Pas d’informations quant à la disponibilité de l’un et/ou de l’autre au lancement cependant. Pour ma part, même s’il s’agit là d’une question de gout, j’avoue avoir un petit faible pour le GamePad blanc, moins sensible aux traces de doigt… Au niveau de la connectique en revanche, il faudra se contenter des informations officielles divulguées jusqu’à présent, car des caches empêchaient de jeter un oeil à l’arrière de la bête.

La manette Wii U Pro controller était également présente. Là encore, la prise en main est rapide, et les possesseurs de Xbox 360 retrouveront vite leurs marques tant leurs manettes se ressemblent. Seul le stick droit est placé en hauteur, les quatre boutons principaux ayant trouvé refuge un peu plus bas.

Je reviendrai sur les jeux suivants avec des impressions complètes très prochainement :

Enfin, la Nintendo 3DS était également de la partie avec quelques jeux à paraitre cette année. Parmi ceux-ci, je m’attarderai sur :

Pour terminer, je tenais à remercier l’équipe de Nintendo Benelux, et en particulier Valerie Cardoen et Veerle Van der Jeugt, pour l’excellent accueil qui nous a été réservé et leur convivialité.

Publicités