Dans ce nouvel article, découvrez en avant-première un aperçu exclusif de Kid Icarus: Uprising sur Nintendo 3DS.

L’un des premiers jeux Nintendo 3DS à avoir été annoncé avec la console est sur le point de débarquer en Europe. Et il ne s’agit pas de n’importe quel titre car Kid Icarus: Uprising tente de réimposer un héros que beaucoup avaient oublié : l’ange Pit. Autant dire que la charge qui pèse sur ses épaules est lourde, et que le destin de la série dépend sans doute de ce jeu. Alors, retour réussi ? Voici quelques éléments de réponse, après avoir passé plus d’une heure en compagnie de la version finale.

Après quelques mots échangés avec le Déesse Palutena, on entre vite dans le vif du sujet et une séquence aérienne commence. Si les commandes peuvent effrayer au départ, Palutena nous prend par la main et nous explique pas-à-pas la maniement de Pit. On peut alors s’exercer tranquillement sur des monstres innofensifs venus vous défier. Après un court temps d’adaptation, les commandes sont déjà assimilées. Il n’y a finalement que trois mouvements-clés à retenir : Pit est en fait guidé par Palutena et se déplace sur un large rail invisible. De votre côté, vous pouvez décider de sa position grâce au pad circulaire, indispensable pour éviter les tirs ennemis par exemple ; avec le stylet, vous déplacez le curseur pour cibler vos ennemis ; enfin, vous faites feu avec le bouton L si l’ennemi se trouve à distance ou vous frappez s’il se trouve à proximité. Petite subtilité ici : vous pouvez choisir de tirer en rafale en maintenant la gâchette L enfoncée, mais il est aussi possible – et conseillé – d’espacer vos tirs d’une à deux secondes pour que vos tirs soient plus puissants et aient une portée plus importante, vous permettant parfois d’éliminer plusieurs ennemis d’un seul coup.

Ces séquence aériennes sont une vraie réussite, et il faudra rester sur le qui-vive puisqu’en plus des monstres vous assaillant, il faudra également éviter certains obstacles qui se dresseront devant vous. Un voyage palpitant qui ne dure malheureusement pas, puisqu’au bout de cinq minutes les ailes de Pit s’enflamment, le forçant à descendre sur terre.

C’est ici que commence la deuxième phase du chapitre : les séquences terrestres. Peu de changements en ce qui concerne les commandes mais quelques mouvements en plus. On peut ici se déplacer totalement librement sans qu’un rail vienne entraver notre route. On dirige Pit avec le pad circulaire mais il est maintenant possible de sprinter si l’on exécute un mouvement rapide du pad. Ce même mouvement permet aussi d’éviter une attaque in extremis au moyen d’une roulade. On utilise toujours l’arme – à distance ou en combat rapproché – avec L et il est possible de jouer avec la caméra à 360° en glissant le stylet sur l’écran tactile ou avec le pad circulaire pro si celui-ci est connecté.

Une fois ces commandes assimilées, on peut se laisser happer par l’ambiance unique du titre. Et c’est surtout graphiquement qu’il en impose. Je peux le dire sans hésiter : il s’agit là du plus beau jeu actuellement disponible sur Nintendo 3DS. Les couleurs sont éclatantes, les animations sont d’une fluidité exceptionnelle même lorsque le nombre d’ennemis à l’écran devient très important et les environnements bourrés de détails. L’ambiance sonore a bénéficié d’un soin tout particulier également avec de très jolies mélodies – dont le thème principal bien connu remanié de très belle façon – mais surtout des dialogues intégralement doublés en anglais. Le jeu est d’ailleurs très bavard, puisque Pit et Palutena sont en contact permanent et dialoguent pendant toute la mission. Il s’agit généralement de conseils ou d’éléments intéressants vous en apprenant un peu plus sur l’histoire et les noirs desseins de Medusa. Très bonne surprise d’ailleurs : une bonne dose d’humour – à laquelle on ne s’attendait pas forcément – est distillée dans ces dialogues entre l’ange et la déesse et on prend encore plus de plaisir à les écouter. Revers de la médaille, les anglophobes resteront un peu sur le faim, puisque ces dialogues se déroulent pendant l’action. Vous aurez donc du mal à combattre une nuée d’ennemis et lire les sous-titres sur l’écran tactile dans le même temps…

Kid Icarus: Uprising s’annonce grandiose. Difficile de lâcher le jeu une fois entamé. Grâce à la réalisation époustoufflante, on prend un plaisir fou à diriger Pit dans des environnements sans cesse changeants, autant sur terre que dans les airs. De nombreux clins d’oeil sont même présents et on retrouvera quelques visages familiers du tout premier jeu de la série, comme les faucheurs. Un trait d’humour sympathique rajoute même un peu de légèreté à l’aventure. LE jeu à ne pas manquer sur Nintendo 3DS, à coup sûr. Vivement le 23 mars !

Ne manquez pas mes impressions complètes, avec de nombreuses informations inédites, dès ce vendredi.