Dans ce nouvel article, découvrez ma critique complète de Star Fox 64 3D sur Nintendo 3DS.

Malgré mon fanatisme pour Nintendo, je dois avouer qu’il y a parfois certaines séries à côté desquelles je suis complètement passé. C’est le cas de Star Fox notamment. N’ayant jamais eu de Super Nintendo ou de Nintendo 64, je n’ai décoouvert la série qu’avec Star Fox Adventures sur Nintendo GameCube. Si le jeu était réellement très bon, il ne représentait en rien le genre premier de la saga, le shoot ’em up, puisqu’il s’agissait d’un jeu d’aventure fortement inspiré d’un Zelda. Fox est aujourd’hui de retour sur Nintendo 3DS et je vais enfin pouvoir rattraper mon retard. Le renard de l’espace m’a-t-il conquis ? Réponse dans les lignes qui suivent !

Vous incarnez Fox, leader charismatique d’une équipe de mercenaire, la team Star Fox, Falco Lombardi, Peppy Hare et Slippy Toad. Leur mission ? Mettre fin aux agissements d’Andross, qui a déclaré la guerre au système planétaire Lylat. Le père de Fox a également été capturé par Andross, cette mission a donc une importance toute particulière pour notre héros.

Vous commencez chaque niveau à bord de votre Arwing, un vaisseau de combat puissant et rapide. Vous pouvez bien sûr vous déplacer dans toutes les directions, certains passages secrets étant à découvrir au corus de vos missions. Si généralement, le chemin est plus ou moins indiqué clairement, dans d’autre situations, comme les affrontements contre les boss, vous serez libre de voler où vous le souhaitez, et de revenir constamment charger vos adversaires au moyens de loopings par exemple.

Quinze niveaux sont à explorer en profondeurs, mais vous devrez recommencer l’aventure principale plusieurs fois pour tous les dénicher. À vous d’emprunter un itinéraire différent lors de votre deuxième visite pour découvrir de nouveaux passages menant à ces niveaux secrets. Si le jeu peut paraitre court au premier abord – les crédits apparaissent déjà au bout de deux heures -, ces secrets rallongent la durée de vie de façon conséquente, pour peu que le joueur se donne la peine de partir à leur recherche. Et si vous êtes motivé, vous pourrez même essayer de récolter un maximum de médailles par stage, si vous éliminez assez d’unités ennemies. Un travail de longue haleine ! Nouveauté de cet opus, le mode Nintendo 3DS est légèrement plus simple que l’originale, mais pour décrocher toutes les récompenses, vous serez forcé de vous frotter au mode Nintendo 64.

Graphiquement, le jeu a aussi fait un bond en avant pour le moins impressionnant. Les personnages ont été entièrement remodélisés, de même que la plupart des éléments de chacun des environnements, et les textures sont désormais nettement plus propres. Si l’animation est réellement d’excellente facture, on notera tout de même de rares ralentissements lors de l’arrivée d’un grand nombre d’ennemis, qui disparaissent heureusement aussi vite qu’ils arrivent. L’aspect 3D est également un vrai plus dans ce type de jeu, mettant en valeur les effets spéciaux et les jeux de lumière, surtout lorsque l’action se déroule à grande vitesse et que les ennemis jaillissent de toutes parts !

Quant à l’environnement sonore, là aussi c’est du tout bon puisque cet opus reprend les musiques cultes de l’épisode original. Autre nouveauté : les doublages sont désormais en français. Cela ne plaira pas à tout le monde, mais je les ai trouvé pour ma part très soignés. En outre, ils nous permettent de nous concentrer sur l’action et de nous immerger un peu plus dans l’ambiance, comme si nous étions réellement à bord de l’Arwing. Toujours dans ce but d’immersion, vous devrez parfois appuyer sur l’écran tactile pour couter certains messages de vos coéquipiers. On s’y croirait !

Dernière nouveauté à noter : il est maintenant possible de contrôler son Arwing entièrement grâce au gyroscope, simplement en bougeant sa console. Si le concept est sympathique et fonctionne plutôt bien, les contrôles aux boutons restent toujours plus précis, et avec la 3D activée, bouger sa console peut vous faire perdre l’effet de profondeur et vous gêner quelques secondes. Sympa à essayer donc, mais on revient vite à la maniabilité originale. D’autant que celle-ci est intuitive au possible, avec un bouton pour tirer, un pour freiner, un pour le boost, et un pour la bombe. Les loopings et autres manoeuvres spéciales s’effectuent grâce à la croix directionnelle, et il est possible d’incliner complètement son véhicule avec les gâchettes, pour éviter un obstactle par exemple.

Au rang des déceptions, on regrettera l’absence inexpliquée de mode en ligne, qui se serait parfaitement prêté au genre. D’autant qu’un mode multijoueurs local ne nécessitant qu’une seule cartouche est inclus…

J’ai lu plus d’une fois que cet épisode était le meilleur de la saga, et après avoir terminé le titre une première fois, je veux bien croire à ces affirmations ! Cette adaptation de Star Fox 64 est réellement bluffante tant les développeurs ont pris soin de peaufiner chaque détail avant de les porter sur 3DS. Graphismes impressionnants, maniabilité toujours au poil, et quelques ajouts bienvenus, on regrette seulement qu’aucun nouveau stage n’ait été créé pour l’occasion. La durée de vie s’en serait trouvée quelque peu allongée, car si elle encourage toujours à la rejouabilité, elle reste néanmoins encore un peu courte. Malgré ce détail, les nouveaux venus peuvent se jeter sur le titre les yeux fermés !