2011 s’achève et voilà 2012 qui pointe déjà le bout de son nez ! Il me reste juste assez de temps pour faire le traditionnel petit bilan de l’année écoulée. Une année marquée par l’arrivée d’une nouvelle portable et par le retour du grand Zelda.

Et pourtant, comme chaque année, 2011 avait commencé très calmement. Si Kirby: Au fil de l’aventure fut un épisode réellement innovant de la saga, il faudra attendre mars pour voir débarquer les premiers blockbusters de 2011 : les Pokémon (encore eux). Une nouvelle génération convaincante, un gameplay aux petits ognons, un scénario un brin plus mature et un mode en ligne vraiment complet, ces versions Noire et Blanche sont sans conteste les plus abouties disponibles à ce jour.

Mais au mois de mars 2011, c’était vers la nouvelle Nintendo 3DS que tous les regards étaient tournés, et pour cause, la console avait des arguments à faire valoir : un écran 3D sans lunettes, des graphismes largement améliorés, et une philosophie axée communautaire et jeu en ligne plus poussée que par le passé. Malheureusement, plus que son prix de lancement élevé – 250 EUR -, la petite nouvelle souffre d’un problème de taille : son manque cruel de titres phares au lancement et lors des premiers mois de sa commercialisation. C’est bien simple, il aura fallu attendre trois mois pour voir arriver un titre digne de ce nom sur la bête, et il ne s’agit pourtant que d’un remake : The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D.

Heureusement, près d’un an après sa sortie, on peut dire que la situation a enfin changé : la console est désormais proposée à un prix nettement plus abordable, a bénéficié de deux mises à jour lui offrant de nouvelles possibilités réellement intéressantes, et, surtout, dispose enfin de vrais jeux grâce, une fois encore, à l’ami Mario qui revient au meilleur de sa forme dans Mario Kart 7 et légèrement moins inspiré dans Super Mario 3D Land. On espère qu’elle continuera sur sa lancée en 2012.

Sur Wii également, la première partie de l’année fut loin d’être folichonne. Heureusement, la fin de mois d’août vit l’arrivée d’une véritable pépite pour tous les gamers en manque de vrais jeux sur la console : Xenoblade Chronicles. Un RPG qui a tout pour lui, à commencer par ses paysages à perte de vue, son scénario palpitant, son système de combat et sa musique exceptionnelle. Quelques mois plus tard, c’est Zelda qui vient à la rescousse avec Skyward Sword, un épisode moins attendu que Twilight Princess mais nettement supérieur grâce notamment à un univers enchanteur et une maniabilité au poil tirant enfin parti du Wii MotionPlus. La saga ne m’avait plus autant conquis depuis Wind Waker.

Au final, j’ai ressenti l’année 2011 comme une année en demi-teinte pour Nintendo, avec certes une excellente fin d’année et quelques très bonnes surprises, mais avec un trop grand vide aux deuxième et troisième trimestres, surtout du côté de la Nintendo 3DS, qui avait pourtant plus que jamais besoin de soutien.

2012 s’annonce cependant sous les meilleurs auspices pour la nouvelle portable de la firme, alors qu’elle sonnera sans doute le glas de la première Nintendo DS. Luigi’s Mansion 2, Paper Mario, Kid Icarus: Uprising ou encore Professeur Layton 5 sauront à coup sûr rassasier les gamers. La Wii tirera aussi ses dernières cartouches avec deux grands RPG attendu au premier semestre. Et n’oublions pas la grande nouveauté de l’année : la Wii U, qui aura fort à faire pour convaincre les gamers de s’y mettre s’il elle ne propose pas dès son lancement des véritables blockbusters, surtout après la baisse de prix drastique de la Nintendo 3DS qui est restée en travers de la gorge de certains joueurs. 2012 sera bien l’année de tous les défis pour notre entreprise fétiche !

Publicités