Dans ce nouvel article, découvrez mes impressions après une heure avec Kirby: Au fil de l’aventure sur Wii.

Attention : le test que vous vous apprêtez à lire inclut des images pouvant heurter la sensibilité des plus âgés. Les couleurs utilisées pourraient attendrir même les plus endurcis, et le vocabulaire choisi pourrait faire fondre les plus coriaces. Kirby: Au fil de l’aventure n’est pas un jeu, mais une ode au monde merveilleux de l’enfance.

On le sait en insérant le disque dans sa console, mais le choc est brutal. L’écran-titre laisse la place à un livre de contes pour enfant nous retraçant les terribles évènements qui viennent de s’abattre sur le paisible pays de Dream Land. Le tout nous est présenté en patchworks, dans des couleurs pastels, par une voix attendrissante, sur un fonde musical au xylophone ! Nous voilà de suite dans l’ambiance. Kirby a été transformé en fil de laine par un vilain sorcier. S’il a perdu son pouvoir d’absorption légendaire, il peut maintenant se faufiler dans le plus petit chas d’une aiguille, attraper des objets ou des ennemis d’un simple coup de fil, ou mieux, se transformer en machines plus loufoques les unes que les autres.

Vous l’aurez compris, l’univers de Kirby est du jamais vu dans un jeu vidéo. Tout est exclusivement composé de fils, de tissu, d’étoffes et de boutons, pour un résultat tout simplement bluffant, et se balader dans ce petit monde est une expérience en soi. Au niveau des contrôles, en revanche, c’est beaucoup plus classique. Un peu à la manière du récent Donkey Kong Country Returns, le joueur demande au joueur de tenir la télécommande Wii à l’horizontale, et d’appuyer sur 1 pour attraper objets et ennemis en un tournemain. C’est ce même bouton qui permet de s’agripper aux éléments du décor, ou de détacher un morceau de tissu pour libérer un passage par exemple. Quant au bouton 2, il est logiquement attribué au saut. Avouez qu’on ne peut pas faire plus simple. La capteur de mouvement n’est quant à lui pas sollicité.

Les transformations sont également au centre de cet épisode, et régulièrement, en plein milieu d’un niveau, Kirby enclenchera un bouton spécial qui le transformera, en vrac, en robot géant, fusée, locomotive, camion de pompier ou dauphin. En plus d’être nombreuses, chacune de ces formes se joue de façon différente ! Inclinez la télécommande pour l’une, pointez l’écran pour l’autre, ou matraquez le bouton 2 dans la suivante. Plus que de simples mini-jeux, ces séquences apportent chaque fois un renouveau fort appréciable à l’ensemble.

Finalement, il n’y a qu’un seul point négatif dans ce nouveau Kirby : sa difficulté – avouons-le – quasiment inexistante. Les ennemis ne font preuve d’aucune résistance, et le Game Over est même impossible, puisqu’une fois touché, Kirby perd les joyaux qu’il a accumulés jusque là. Il peut néanmoins les récupérer rapidement, un peu à la manière de Sonic et de ses anneaux. Si vous êtes du genre à traverser un niveau en ligne droite, vous resterez à coup sûr sur votre faim. Pour les joueurs friands de secrets, en revanche, ce Kirby propose quelques objets à collectionner ainsi que des morceaux de musique à dénicher dans des endroits bien choisis par les développeurs.

À noter également, un mode coopération – décidément très à la mode en ce moment – plutôt bien pensé. L’occasion de prolonger un peu la durée de vie en y jouant avec votre petit cousin par exemple !

VERDICT : 8/10 Kirby: Au fil de l’aventure doit être pris pour ce qu’il est pour être apprécié à sa juste valeur. S’il plaira à tous les coups aux tout jeunes joueurs, il proposera surtout aux joueurs ayant gardé une âme d’enfant une balade qu’ils n’oublieront pas de sitôt. Rarement un jeu vidéo aura affiché un style graphique aussi unique et des idées si novatrices à chaque niveau. Une promenade de santé, certes, mais quelle promenade !

Publicités