Dans ce nouvel article, découvrez mes impressions après une heure avec Mario vs. Donkey Kong: Pagaille à Mini-Land! sur Nintendo DS.

Je dois l’avouer, Mario vs. Donkey Kong est une saga que j’apprécie particulièrement. Inspirée de Donkey Kong sur Game Boy, la série a peu à peu changé de direction pour se focaliser sur les mini-Mario, ces jouets qui ne s’arrêtent plus une fois lancés. C’est donc une fois de plus sur le terrain de la réflexion que nous emmène ce dernier épisode en date. L’épisode ultime… ou celui de trop ?

Il faut bien le dire, les habitués ne seront pas dépaysés en lançant le jeu. L’habillage est toujours aussi soigné et l’ambiance sonore est un véritable régal, mêlant habilement les mélodies du plombier et du grand singe dans des morceaux inédits toujours aussi réussi. Visuellement, l’ensemble reste simple, assez en tout cas pour que l’on se soit pas déconcentré par des éléments inutiles.

Le concept, lui non plus, n’a pas évolué énormément. Chaque niveau comporte toujours un certain nombre de mini-Mario, et c’est à vous de leur faire atteindre la porte de sortie, en évitant bien entendu les obstacles qui se dresseront sur votre passage. Si rejoindre la sortie n’est généralement pas bien compliqué, surtout au début, récupérer tous les bonus présents sur le terrain vous demandera en revanche de bien réfléchir à vos mouvements avant de mettre en marche vos mini-jouets. Une seule pièce manquée, et c’est le trophée du niveau qui vous échappe. Voilà de quoi motiver le joueur !

Pour ceux qui seraient passés directement de La marche des Mini à Pagaille à Mini-Land, les règles ont quelque peu changé. Ainsi, une fois lancé, il n’est plus possible d’arrêter un mini-Mario. Ce dernier continuera à marcher indéfiniment, quitte à finir dans le fossé ! De même, une fois que le premier mini-Mario a franchi la porte de sortie, les autres doivent faire de même dans les secondes qui suivent, sous peine de recommencer le niveau. Et puisque l’on en est à parler des nouveautés, évoquons les combats contre le boss, DK lui-même, qui rendent cette fois un bel hommage à l’original Donkey Kong Arcade. À vous de construire les plates-formes qui permettront à vos mini-jouets de rejoindre DK, tout en haut de l’écran.

Enfin, comment ne pas parler du mode Construction, plus complet que jamais, avec notamment des concours à thèmes organisés par Nintendo tous les 15 jours. À vous de continuer un niveau préconstruit pour l’envoyer ensuite sur le serveur. De votre côté, vous pouvez tester les niveaux des autres utilisateurs, pour ensuite les noter. À côté de cela, vous retrouverez des dizaines de niveaux conçus par les joueurs du monde entier, mais aussi ceux proposés régulièrement par Nintendo. Un jeu sans fin en somme.

VERDICT : 8/10 — Même si l’on pourra lui reprocher une trop grande ressemblance avec ses aînés, ce Mario vs. Donkey Kong se révèle bourré de bonnes idées, mignon comme tout et surtout très complet grâce à son mode online soigné. Un immanquable pour tous les fans de casse-tête, tout simplement.