Dans ce nouvel article, découvrez mes impressions après une heure avec Donkey Kong Country Returns sur Wii.

Quatorze ans ! Il aura fallu quatorze ans de patience aux fans de Nintendo avant de voir le retour d’une de leurs mascottes préférées : Donkey Kong. Ces dernières années, DK avait en effet préféré  se lancer dans la musique, avec Donkey Konga, ou retourner à ses premières amours – le kidnapping de jolies jeunes filles ! – dans Mario vs. Donkey Kong. Il y a bien eu Donkey Kong Jungle Beat, sur GameCube, mais malgré ses graphismes somptueux et son level design très inspiré, la maniabilité aux Bongos DK n’était pas du goût de tous. Désormais entre les mains de Retro Studios, autant dire que la licence Country n’avait pas le droit à l’erreur ! Nos amis poilus sont-ils toujours les rois de la jungle ?

Il n’y a qu’une seule chose qui puisse motiver Donkey à repartir à l’aventure : les bananes. Ils nous faut donc remercier les Tikis, cette tribu a en effet eu la brillante idée d’hypnotiser les animaux de l’île DK et de les forcer à dérober tout le stock de banane de nos amis poilus. Ni une, ni deux, voici nos deux compères, unis comme les cinq doigts de la patte, partis à la poursuite ces voleurs !

Premier changement, on ne contrôle dans un premier temps que Donkey Kong. Diddy ne nous rejoint en fait que lorsqu’un tonneau DK est détruit. Chaque personnage possède désormais deux points de vie. Et comme le laisse deviner leur différence de carrure, Donkey compte avant tout sur la puissance, tandis que Diddy a trouvé une nouvelle astuce pour vous faciliter la vie : le jet-pack ! Concrètement, une fois à vos côtés, Diddy grimpe sur les épaules de son ami et lui permet de prolonger brièvement ses sauts en enclenchant sa fusée un court instant. Pratique quand votre dernier saut est un rien trop court. Revers de la médaille, cela signifie malheureusement que Diddy n’est pas jouable séparément de Donkey. Le mode deux joueurs en coopération permet cependant à l’un de vos amis de prendre librement le contrôle du jeune singe et de ne grimper sur le dos de DK que s’il le désire !

Mais ce qui frappe réellement en lançant le jeu pour la première fois, c’est la beauté des environnements, et des graphismes en général. Se promener dans la jungle est un véritable dépaysement. Les couleurs sont resplendissantes, les arrière-plans fourmillent de détails et les animations toujours fluides. Bien qu’en deux dimensions, le titre joue également beaucoup avec les reliefs et les effets de profondeur. Il n’est en effet pas rare que vous expulsiez un ennemi vers l’écran, ou qu’un tonneau-canon vous envoie loin derrière la scène principale. Tout cela rajoute encore un peu au dynamisme du jeu.

Et puisque le jeu est avant tout un hommage appuyé à l’original Donkey Kong Country, les développeurs ne se sont pas gênés pour reprendre les meilleurs éléments de ce titre mythique pour les faire évoluer dans Returns. On pensera d’abord à la présence de Rambi, le rhinocéros qui vous aidera à parcourir certains niveaux, ou à ces trajets en wagonnet dans la mine, particulièrement jouissifs. Et puis, comme le veut la tradition, chaque niveau fourmille toujours de bonus à dénicher. Que ce soit les indémodables lettres K, O, N et G ou les toutes nouvelles pièces de puzzles, cachées effrontément dans les coins les plus tordus, le fan de la première heure s’en donnera à coeur joie. Il sera également ravi de voir que la difficulté est toujours au rendez-vous. Grâce à l’ajout du Super Guide, permettant aux débutants de passer un niveau qui leur pose problème, les développeurs ont en effet pu créer des niveaux qu’il vous faudra étudier avant de vous lancer à corps perdu. Rien d’insurmontable, bien sûr, mais suffisamment de challenge que pour se réjouir d’avoir atteint la fin de ce niveau qui vous a coûté 6 vies !

Enfin, comment ne pas évoquer la musique ! Returns nous offre en effet à la fois de nouveaux morceaux très réussis, mais aussi et surtout des remixes des plus belles musiques de l’opus Super Nintendo. Vous vous surprendrez sans aucun doute à fredonner quelques-uns de ces morceaux légendaires pendant vos parties. Quant aux voix de Donkey Kong et aux bruitages en particulier, ils vous plongent encore un peu plus dans l’ambiance !

VERDICT : 9/10 — Le roi des Kong est de retour, et c’est sûr, il a la banane ! Donkey Kong Country Returns réunit les meilleurs éléments de l’original et les sublime pour donner naissance à l’un des tout meilleurs jeux de plates-formes de la console. Challenge relevé, graphismes époustouflants, musiques envoûtantes, on ne trouve décidément rien à reprocher à ce nouveau Kong. Le jeu de cette fin d’année, assurément.