Bienvenue dans ce nouveau numéro de « Une heure avec… », cette fois dédié à Rhythm Paradise sur Nintendo DS.

Depuis quelques temps, les jeux musicaux ont de nouveau la cote en Europe, et plus particulièrement sur Nintendo DS. Elite Beat Agents ou plus récemment Jam with the Band ont permis aux amateurs de se régaler sur leur portable. L’an dernier, c’était l’OVNI Rhythm Paradise qui débarquait sur les écrans de votre console préférée…

Beyoncé nous avait pourtant prévenus, et on aurait mieux fait de l’écouter : Rhythm Paradise est complètement délirant, et l’essayer c’est l’adopter ! C’est vrai qu’il ne paie pas de mine au premier abord, mais c’est aussi ça qui fait la force du titre, le design simplissime qui nous fait pourtant sourire à tous les coups. Et quelle meilleure illustration que le mini-jeu de la chorale, simplement griffoné en noir et blanc, et qui pourtant parvient à nous faire sentir l’exaspération de nos compagnons de chant à chaque fausse note. À mourir de rire !

Mais ce n’est pas vraiment pour ses graphismes que l’on joue à Rhythm Paradise, mais pour sa musique ! Le titre nous propose en effet des morceaux tous très différents les uns des autres mais tous aussi déjantés. Le but du jeu est de réagir en rythme avec la musique. Pour cela, une seule arme : le stylet. Tapotez, appuyez, glissez ou frottez le stylet sur l’écran pour ne faire plus qu’un avec la mélodie. Avant chaqe épreuve, un bref entrainement vous enseigne les mouvements de base, puis le défi commence et les choses s’accélèrent ! Il vous faudra plusieurs essai pour décrocher un simple « OK » pour votre prestation.

Car oui, tout ce que vous faites est apprécié par un juge qui ne laissera rien passer. Si vous échouez sur la fin ou que vous perdez le rythme trop longtemps, c’est l’échec assuré. Même si on persévère volontiers, il faut bien avouer que certains passages sont à s’arracher les cheveux, mais c’est aussi ça qui rend chaque victoire meilleure. Heureusement, le titre s’adresse aussi aux joueurs occasionnels, ou à ceux qui se découragent plus rapidement, puisqu’après trois échecs consécutifs, il est possible de passer directement au niveau suivant. Une option bienvenue pour ne rater aucun des délires suivants. Les fans de high scores en auront aussi pour leur argent puisque des médailles débloquant des bonus sont à décrocher pour chaque mini-jeu réussi sans fausse note. Un véritable défi !

 

VERDICT : 6/10 — Au final, Rhythm Paradise s’adresse un peu à tout le monde. Aux amateurs de jeux musicaux, qui y trouveront un véritable défi. Mais aussi aux joueurs occasionnels, qui le prendront plutôt comme un passe-temps sympa. Malgré une difficulté en dents de scie et un concept auquel tout le monde n’accroche pas forcément, Rhythm Paradise remplit donc son objectif avec brio et c’est là le principal.