Bienvenue dans ce nouveau numéro de « Une heure avec… », cette fois dédié à Super Mario Galaxy 2 sur Wii.

Alors que le premier Super Mario Galaxy avait réussi l’exploit de mettre la Wii sur orbite en 2007, pas mal de joueurs se demandaient « et après ? ». La réponse de Nintendo ne se fait pas attendre : Mario retournera dans les étoiles ! Bien sûr, on pouvait craindre un sentiment de déjà-vu dans une suite à un titre pareil, mais c’était sans compter sur l’imagination sans limite de Shigeru Miyamoto et de son équipe…

Pour le scénario par contre, pas de miracle, ni de surprise : un plombier, une princesse, un vilain méchant Bowser, et vous connaissez la suite ! On apprécie par contre le soin apporté à la mise en scène : l’histoire nous est en effet contée à la façon d’un livre d’images dont les pages se tournent une à une. Mario avance en deux dimensions… puis l’action passe à la dimension supérieure. Le premier niveau se lance déjà !

Premier constat, c’est toujours aussi beau ! Bien sûr, si vous avez déjà retourné le premier opus, l’effet de surprise n’est plus là, mais pourquoi changer une formule qui gagne ? Tout fourmille de détails et les couleurs vous explosent littéralement au visage. L’animation est parfaite et à côté des têtes connues, on a même droit à de nouveaux venus, à commencer par Lubba, un Luma énorme, qui sera le commandant de bord de votre vaisseau. L’observatoire du premier volet n’est en effet plus de la partie, et c’est désormais au moyen d’un vaisseau à l’effigie de notre héros moustachu que l’on se déplace sur une carte à l’ancienne, comme on la connait depuis Super Mario World jusque New Super Mario Bros. Wii, avec ses embranchements et passages secrets.

La prise en main aussi vous sera certainement très familière, et si vous avez déjà essayé ne fût-ce qu’un Mario en 3D, il ne vous faudra que quelques secondes pour vous habituer aux mouvements de base de Mario. Il dispose bien sûr toujours de toutes ses techniques avancées, comme le saut en longueur, le salto arrière, ou le saut contre les murs, indispensable pour atteindre les hauteurs. C’est du côté des objets bonus que l’on trouve les premières nouveautés, à commencer par le foret. Cet objet particulier vous permet de traverser une planète de part en part et ainsi d’atteindre des sommets qui semblaient hors d’atteindre. Parfois, c’est carrément à l’intérieur de la planète que vous vous retrouvez. Autre concept, dès qu’il s’empare d’une fleur nuage, Mario enfile son nouveau costume blanc. Mario nuage dispose alors de trois nuages qu’il peut mettre en place où il le souhaite, d’un simple mouvement de la télécommande Wii. Attention à ne pas les gaspiller et à vous retrouver coincé au milieu d’un gouffre !

Enfin, comment ne pas évoquer Yoshi, qui justifie presque à lui seul l’arrivée de ce nouvel opus. Je n’ai pas encore eu l’occasion d’essayer l’un de ses nouveaux pouvoirs, mais contrôler le Yoshi vert est en tout cas un jeu d’enfant. Sur le dos du dinosaure, Mario bénéficie d’une protection supplémentaire : le reptile peut en effet absorber pratiquement tous les ennemis qui se dressent devant lui d’un simple coup de langue. L’action s’effectue de façon très naturelle, d’une simple pression sur le bouton B. De nouvelles perspectives de gameplay s’offrent alors à vous lorsque qu’il vous faut attraper des fleurs bien placées avec la langue de Yoshi pour vous retrouver propulsé un peu plus loin. Comme à ses débuts, Yoshi est bien sûr toujours capable de pédaler dans les airs pour sauter un peu plus haut.

VERDICT : 10/10 — À peine cinq étoiles récoltées plus tard, me voilà déjà absorbé par ce Super Mario Galaxy 2. Graphismes somptueux, musiques au moins aussi réussies que celles du premier opus, et challenge au rendez-vous (un boss dès le premier niveau ?), on ne peut que s’incliner devant le défi qu’ont su relever les développeurs. Dès les premiers niveaux, on sent que leur créativité a réellement pu s’exprimer et on ne demande qu’une chose : découvrir le niveau suivant pour savoir ce qu’il ont bien pu inventer de plus !