Bienvenue dans ce nouveau numéro de « Une heure avec… », cette fois dédié à Professeur Layton et la boîte de Pandore sur Nintendo DS.

Inutile de vous le cacher, j’attendais ce titre avec une impatience fébrile, tant j’avais aimé le premier épisode de la série. Et on peut dire que, vu son succès, Nintendo a mis les petits plats dans les grands pour satisfaire les fans de L’étrange village. Cela commence par de petits détails, comme une boite de jeu dont les contours dorés brillent réellement, ainsi qu’une réplique grandeur nature du billet de train pour le Molentary Express, incluse dans le mode d’emploi !

Autre suprise, qui n’en était à vrai dire plus vraiment une, les cinématiques du jeu sont désormais entièrement doublées en français, un doublage que je trouve d’excellente qualité, même si certains leur préféreront les dialogues anglais, par habitude. Sachez que ceux-ci sont malheureusement absents de la version française… Notez également qu’en plus des cinématiques, une bonne partie des dialogues importants est également doublée. Encore un bon point pour l’ambiance du titre.Contrairement à L’étrange village, l’action démarre dès la première minute, et après un prologue qui plante parfaitement le décor, voici nos deux compères en route vers… vers où au fait ? Encore un mystère à élucider.

Autre point à noter, les énigmes ne tombent plus de nulle part comme c’était le cas dans le premier épisode, mais se rapportent directement à l’intrigue. Pour trouver le fameux mentor du professeur, vous devrez ainsi successivement reconstituer un plan, trouver la fenêtre de son appartement et choisir la bonne clé pour ouvrir sa porte ! Une énigme m’a d’ailleurs déjà donné du fil à retordre, c’est celle où il faut remettre de l’ordre dans les affaires de Luke…

 
VERDICT : 5/5 — Après cette première heure de jeu, je ne peux être qu’enthousiaste quant à ce nouvel opus. Tout ce qui faisait le charme du premier épisode a été conservé et souvent amélioré, les musiques du jeu sont toujours un régal pour les oreilles et les cinématiques en jettent plein la vue ! La voie des nouvelles aventures du professeur semble donc déjà toute tracée en Europe !